Mille fééries

Les fleurs d’hier sont les rêves d’aujourd’hui…

…En écoutant le vent bavarder sous l’ombrage d’une forêt
Bruissements botaniques célébration du feuillage
Rameaux entremêlés nid de rouge-gorges
Les écorces blessées au pied d’un arbre
Branches cassées amas de troncs
L’écureuil gris bolets bleus
Des racines un sentier
Noisettes humus vert… Une colonie de fourmis joue à cache-cache.

Il était une fois un bois au mille fééries
Un village qui devant l’Humain s’effaçait
Ne laissant à ses yeux que terres et boiseries.

Dans cette ville miniature légendaire
Habitaient beaucoup d’espèces du Petit Peuple
Certains se chauffaient dans des arbres centenaires
D’autres sous des champignons fruits de la terre meuble.

This slideshow requires JavaScript.

Le matin des troupes sillonnaient la forêt
A la recherche de denrées pour les repas
Il y cueillaient des fruits et des fleurs colorées
Qu’ils posaient dans leur besace au fil de leurs pas.

Puis tous s’affairaient à un bel artisanat
Décorant par loisir les galets du ruisseau
Le cyan, l’ocre, le magenta et le grenat
Dansaient tourbillonnaient et glissaient des pinceaux.

La soirée était gage de festivités
Châtaignes pollen et de la bière à foison
Les cornemuses les pas sautés
Et les farandoles jusqu’à la déraison…

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s