La tête dans les étoiles

DCIM100GOPROGOPR0679.JPG

Pour éviter d’avoir des étoiles avec un flou de mouvement, il existe une règle connue des astrophotographes : la règle de 500 (500 Rule, chez nos amis anglophones). Cette règle permet de fixer le temps de pose à ne pas dépasser lorsque vous photographiez les étoiles pour éviter des étoiles en mouvement.

La formule pour déterminer le temps de pose à ne pas dépasser est la suivante :500 / focale utilisée (en mm) = temps de pose à ne pas dépasser (en secondes)

Prenons un exemple. A 16mm, la formule me donne : 500 / 16 = 31 secondes. Je peux réaliser une pose longue jusqu’à 31 secondes sans voir bouger les étoiles sur mon image.

Voici une liste (non exhaustive) du matériel que vous pouvez utiliser pour photographier les étoiles :

  • un boîtier photo avec de bonnes performances dans les hauts ISO. C’est essentiel car vous allez photographier avec une valeur ISO élevée pour capter le maximum de lumière
  • une seconde batterie, la pose longue ça consomme
  • un objectif grand angle et lumineux (de f/1.8 à f/4). Le grand angle est important afin d’avoir une grande zone de ciel. Privilégiez par exemple un objectif 11-16mm en APS-C et 16mm en plein format. Plus vous allez utiliser une longue focale, plus vos photos d’étoiles seront « zoomées », et il sera aussi difficile d’intégrer l’environnement à l’image.
  • un trépied stable avec la possibilité d’orienter votre appareil vers le ciel. Sans lui, difficile d’avoir des images nettes car le moindre mouvement d’appareil rendra votre image floue.
  • une télécommande ou une fonction retardateur. En complément du trépied, la télécommande permettra de ne pas transférer de vibrations à l’appareil photo lors du déclenchement.
  • un petit pull, la nuit il fait froid, même en été

Comment faire la mise au point sur les étoiles ?

En pleine nuit, il est difficile de faire la mise au point sur les étoiles, ou le ciel en règle général. Les étoiles étant très loin de nous, il est cependant possible d’utiliser la mise au point manuelle de votre appareil et de régler votre mise au point à l’infini.

Si vous n’arrivez pas à faire la mise au point sur l’infini, essayez de faire la mise au point sur un élément suffisamment loin (environ 50m et plus) et vous serez bon. Une fois la mise au point faite sur l’infini, passez en mise au point manuelle et n’y touchez plus.

Les astuces à connaître

Pour faciliter la prise de vue, il est conseillé d’emporter avec vous une lampe torche, ou mieux, une lampe frontale, afin de pouvoir régler votre appareil photo dans la pénombre.

Sur trépied, pensez aussi à désactiver la stabilisation optique et à masquer l’oeilleton du viseur lorsque vous déclenchez. Cela évitera toute lumière parasite venant de l’arrière qui pourrait traverser votre viseur. Si vous n’utilisez pas le mode Live View pour la prise de vue et que vous avez un reflex, pensez à lever le miroir avant le déclenchement (option accessible dans les réglages) pour limiter les vibrations.

DSC_6069

La vitesse et la règle de 500 / 500 Rule

Pour éviter d’avoir des étoiles avec un flou de mouvement, il existe une règle connue des astrophotographes : la règle de 500 (500 Rule, chez nos amis anglophones). Cette règle permet de fixer le temps de pose à ne pas dépasser lorsque vous photographiez les étoiles pour éviter des étoiles en mouvement.

La formule pour déterminer le temps de pose à ne pas dépasser est la suivante :

500 / focale utilisée (en mm) = temps de pose à ne pas dépasser (en secondes)

Prenons un exemple. A 16mm, la formule me donne : 500 / 16 = 31 secondes. Je peux réaliser une pose longue jusqu’à 31 secondes sans voir bouger les étoiles sur mon image.

500 / (coeff multiplicateur x focale utilisée (en mm) = temps de pose à ne pas dépasser (en secondes)

Ainsi, un reflex Nikon avec une focale 11 mm donne : 500 / (1,6 x 11) = 28 secondes.

A vous de faire les calculs pour votre objectif afin de déterminer la vitesse basse à ne pas dépasser.

Source Phototrend.

Mes premières images de mes nuits du 11 au 15 août 2018.

 

 

 

Étang de la Gruère

Faire des premières fois… Voilà ce qui me fait vivre, voilà ce qui me donne envie de me lever tous les matins. Le goût de l’aventure, le parfum de la découverte.

Tout simplement en photos et vidéo Time lapse histoire de se changer les idées! WOW, le soleil est radieux…

Pour ma part, je me suis retrouvé seul vers un magnifique étang, comble de l’histoire, personne en promenade aujourd’hui, sauf le photographe et son D1x!

 

La zone autour de cet étang est une tourbière formée il y a 12 000 ans. L’étang lui-même a été créé au xviie siècle pour alimenter un moulin à céréales, d’où son nom rappelant les “gruaux” d’avoine. En parallèle, la tourbe y est exploitée pour le chauffage jusqu’en 1943, année de l’assèchement du marais.

Le 5 février 1980, le gouvernement du canton du Jura place l’étang sous la protection de l’État en le transformant en réserve naturelle. Dans les années 1980, un plan de régénération a été mis en place afin de combler les galeries utilisées pour l’extraction de la tourbe.

En 1996, un plan de gestion représentant le résultat d’un premier consensus entre les différents acteurs et partenaires de plus de 100 hectares de réserve naturelle répartis sur quatre communes – Saignelégier, Tramelan, Le Bémont,Montfaucon – est établi dans un but de préserver cet espace naturel qui est aussi un terrain de détente visité par 100 000 à 150 000 personnes chaque année. Elles s’y adonnent à la balade, au pique-nique, à la baignade, au patin sur la glace en hiver et à la pêche (brochetperchecarpetanche, introduits par l’homme).

Nikon D2x l’objet du désire même en 2017

Quand Nikon a lancé son reflex numérique professionnel, le D2h vers la fin 2003, j’avais fortement apprécié son châssis très pro, ses fonctionnalités et son incroyable cadence de 8 images par seconde. Mais mon enthousiasme s’est calmé quand j’ai vu son modeste capteur de 4,1 Mp et d’une façon plus générale de la qualité d’image surtout que le D1x donnait une qualité juste génial il faut le dire…

Musique Laurent Voulzy

This slideshow requires JavaScript.

Les Nikonistes qui sont restés chez Nikon par habitude, fidélité ou à cause de leur gamme d’optiques peuvent respirer : le D2x donne encore aujourd’hui le meilleur de lui-même avec… 12,4 Mp. pour un prix d’occasion sur le marché Suisse d’environ 600.- pour un bel exemplaire…

Le D2x, à l’image des D1x et des D2h est superbement construit, prêt à faire face aux conditions de prise de vue les plus dures. Le D2x est construit autour d’un châssis en acier et a un boîtier moulé en alliage durable en magnésium. Il possède des joints pour résister à l’eau (de pluie) et à la poussière. Mais avant tout c’est un boîtier bien équilibré, dont le revêtement caoutchouté permet une prise en main facile, que ce soit en prise de vue horizontale ou verticale, je dirais même qu’il est également pour des mains féminines…

cropped-dsc_29861.jpg

La mise sous tension est réalisée en moins de 2 secondes et la parallaxe temps est très faible. Les vitesses d’obturation vont de 30 à 1/8000ème de seconde, la vitesse de synchro flash est de 1/250ème de seconde et le D2x est compatible avec les flashs les plus récents de l’excellent système i-TTL, tels les SB-800 et SB-600.

Au dos du Nikon D2x se trouve un écran TFT-LCD de 2,5 pouces de 235 000 pixels qui faisait déjà l’envie des Canonistes lors du lancement du D2h. Les menus sont faciles à utiliser et les informations sont bien lisibles. Les histogrammes en 3 couleurs sont là pour confirmer l’exposition. De nombreux boutons de contrôle autour de l’écran LCD ainsi qu’une molette à 8 positions vous permettent de naviguer dans le menu.

Sur la semelle du boîtier, à côté de l’écrou de pied se trouve le connecteur pour le transmetteur sans fil WT-1/1A (IEEE802.11b) ou le plus rapide WT-2/2A (IEEE802.11b/g). Une fois que vous avez acquis l’un de ces deux systèmes et le logiciel (toujours optionnel !) Capture 4.2, vous pouvez envoyer des images et des sons directement du D2x vers un PC équipé d’une carte sans fil IEEE802.11b ou g ou vers un Apple intégrant une carte Airport. En plus, vous pouvez contrôler et réaliser des prises de vue à partir d’un ordinateur équipé du logiciel Capture. Superbe !

Savannah

Le Nikon D2x partage également avec le D2h les systèmes de mise au point et de mesure de l’exposition. L’AF est maîtrisé par le module Multi-CAM 2000, qui intègre 11 capteurs AF sélectionnantes et 9 d’entre eux sont en forme de croix (avec quelques légers chevauchements) et 2 sont verticaux. Ces derniers sont situés sur les bords droits et gauches. Ce système d’autofocus est parmi les plus rapides et les plus précis que j’aie été amené à tester.

Le viseur est également parmi les meilleurs du marché avec une couverture de 97% et un grossissement de 0,86X.

Voici ce qu’a donné mon test du 12 novembre 2013 dans la forêt du millénaire: Pour voir les originaux, cliquer sur l’image puis en bas à droite, cliquer sur la définition 4288 x 2848 en full elles sont en Jpeg issues directement du logiciel NX2 du fichier RAW en 400 Iso du D2x et en 12 mégapixels 🙂 mais je ferai prochainement d’autres photos…

Au niveau de la qualité d’image: Très peu de bruit entre 100 et 400 iso et un bruit tout à fait maîtrisé jusqu’à 800 iso. Une excellente résolution, et un superbe rendu des couleurs. Les zones d’ombre de hautes lumières sont bien rendues et conservent leurs détails, y compris en jpeg. Le système de mesure de la lumière donne de très bons résultats ainsi que la balance du blanc.

Cette qualité d’image peut être attribuée directement à son capteur CMOS de 12,4 Mp, le premier capteur CMOS jamais utilisé dans un Nikon. Avec une taille de 23,7×15, 7mm, ce capteur est de la même taille que le capteur de 4,1 Mp du D2h et donne au boîtier un coefficient de 1,5x en équivalence 35mm. Ceci est à la fois un avantage et un inconvénient mais ce n’est pas là l’objet du test.

Le Nikon D2x est du coup compatible aussi bien avec les optiques Nikkor DX que celles des gammes Nikon G et D. Le capteur est un 12 bits par couleur et les données sont stockées dans le format Nikon NEF (RAW). Les autres formats sont le JPEG, TIFF-RGB et NEF+JPEG. Le fait d’utiliser un capteur CMOS plutôt q’un CCD présente plusieurs avantages. Tout d’abord il consomme moins d’énergie. Ainsi Nikon peut annoncer 2 000 prises de vue par charge de l’accu lithium-ion. Ensuite il coûte moins cher à fabriquer, ce qui permet à Nikon d’intégrer des solutions pour traiter des fichiers plus lourds.

Le D2h était très rapide, le Nikon D2x tient également très bien son rang, malgré une résolution plus élevée et des fichiers plus lourds. Selon Nikon, le D2x peut prendre jusqu’à 21 images en format JPEG en haute qualité à la cadence de 5 images par seconde. Ou jusqu’à 17 images en NEF (RAW) à 5 images par seconde.

En conclusion :

Le Nikon D2x est un sacré appareil même en 2013. Après mon test avec le D1x, le D2x offre une résolution légèrement supérieure mais le bruit électronique est mieux corrigé que le Nikon D1x. Parmi les boîtiers pro de chez Nikon, le D1x est légèrement dépassé mais juste pour son capteur, car il reste un superbe appareil PRO même qu’il a déjà 12 ans…

Mes Shoot’s en mode Raw puis sur Nikon Nx2 en “traitement par lot” sans retouches remis en 16 bits est juste décoiffant à mon avis! Nous sommes certe encore loin d’une définition d’un fabuleux D3x ou même D4, mais je peux vous assurer que le D1x et le D2x ont vraiment rien perdus de leurs qualités…

De 2004 en Anglais un Pdf du Catalogue  D2x

Bien à vous

Yves

Creux-Du-Van D2x

Au futur.

Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle.

O race humaine aux destins d’or vouée,
As-tu senti de quel travail formidable et battant,
Soudainement, depuis cent ans,
Ta force immense est secouée ?

Musique: ill find my way home…

L’acharnement à mieux chercher, à mieux savoir,
Fouille comme à nouveau l’ample forêt des êtres,
Et malgré la broussaille où tel pas s’enchevêtre
L’homme conquiert sa loi des droits et des devoirs.

Dans le ferment, dans l’atome, dans la poussière,
La vie énorme est recherchée et apparaît.
Tout est capté dans une infinité de rets
Que serre ou que distend l’immortelle matière.

 

 

Viva GoPro

surfLa HERO3: Black Edition avec connexion Wi-Fi est la caméra GoPro la plus perfectionnée de tous les temps.

Aucune dépense n’a été épargnée au cours de son développement, et le résultat est là : une GoPro 30 % plus petite, 25 % plus légère et deux fois plus performante que les modèles précédents. C’est une caméra embarquée et fixable sur tout équipement, étanche à 60 m, capable de capturer des vidéos au champ ultra-large 1440p / 48 ips, 1080p / 60 ips et 720p / 120 ips, ainsi que des photos 12 MP à une vitesse de 30 photos par seconde.

La HERO3: Black Edition est la caméra la plus polyvalente au monde. Wi-Fi intégré, compatibilité avec l’App GoPro et télécommande Wi-Fi Remote

Tornade géante en formation

Mike Oblinski, un chasseur de tornades, nous offre une vidéo époustouflante: la formation d’une tornade orageuse en timelapse.

Ce photographe fou de tornades parcourt les plaines du Texas depuis 2010 muni de son appareil photo professionnel, espérant toujours capturer des images exceptionnelles. Le 3 juin 2013: Mike Oblinski a pu filmer, après quatre tentatives, cette mégacellule orageuse en HD et au ralenti, pour un rendu incroyable.

For Your Eyes Only Back on F4s

nikonf4

C’est un appareil photographique reflex mono-objectif au format 35mm, fabriqué par Nikon. C’est le quatrième représentant de la lignée des boîtiers professionnels de la gamme F, qui débute avec le Nikon F en 1959 et s’achève avec le Nikon F6 en 2004. Apparu sur le marché en 1988 pour succéder au Nikon F3, il est remplacé par le Nikon F5 en 1996.

Abandonnant le classique obturateur à défilement horizontal de ses prédécesseurs pour un obturateur à translation verticale, plus rapide, le Nikon F4 est le premier appareil professionnel commercialisé par la firme à intégrer la mise au point automatique (tout en conservant une monture d’objectif identique à celle de ses prédécesseurs), ainsi que les mesures matricielle (sur 5 zones) et spot.

À l’image du Nikon F3, ainsi que des F5 et F6, ses formes ont été sculptées par le styliste italien Giorgetto Giugiaro. Le Nikon F4 est le dernier appareil professionnel de la gamme à disposer de commandes traditionnelles (la sélection du temps de pose, par exemple, s’effectue au moyen d’un barillet).

F4e

Conçu pour répondre aux exigences d’une utilisation intensive dans les conditions de prise de vue les plus diverses, y compris au sein d’environnements difficiles, particulièrement humides, secs, chauds ou froids, le Nikon F4 a été construit selon des standards de qualité particulièrement exigeants. Il dispose, par exemple, d’un châssis entièrement réalisé en métal (à l’exception du viseur interchangeable), d’une étanchéité renforcée par l’emploi de joints toriques, et d’un obturateur capable, en théorie, d’assurer un minimum de 150 000 déclenchements sans faillir.

Il existe trois versions du Nikon F4 (Nikon F4, Nikon F4S et Nikon F4E) qui ne diffèrent que par leur alimentation. Les différentes poignées, qui servent au logement des piles, sont interchangeables. Quant aux quatre moteurs de l’appareil, ils sont intégrés au boîtier de base qui reste commun à toutes les versions.

Voir aussi le Test  Nikon F4

Ci-dessous des photos tirées de Google