Give me your love

La matière est de la vibration, et avoir des perceptions permet de capter et d’interagir avec un spectre plus large de fréquences, quel que soit le chemin qu’on emprunte, nous avançons dans les sillages vibratoires qui résonnent en nous, dans notre inconscient…

Apprendre à voler… Quelque chose d’étrange était dans le ciel quand j’ai été réveillé la nuit dernière. Une drôle de forme a donné une lumière et au loin une voix me parlait…   Un moment de l’amour qui est éternité…

 

Musique: Frank Duval

Something strange was in the air
when I woke up last night.
A special formed light and a far away
voice was talking to me:

Give me your love
try to believe in feelings.
Give me your love
try to believe in me.
Give me your love
time has a special value

A moment of love that’s eternity.

Give me your love
you’ll find a door of glass and light

You’ll open it
you’ll leave the night
you’ll never feel alone.
Give me your love
that’s the sign for you to rise

Into a new dimension of life
give me your love.
The woice strange and light faded away when dawn came
And left me behind with these words in the air:

Give me your love
you’ll find a door of glass and light

Tout sur Frank Duval: http://fr.wikipedia.org/wiki/Frank_Duval

Frank-Duval

Why Can’t It Wait Till Morning

 

 

Le hasard, quoi qu’il n’existe pas, permet parfois de belles rencontres. Lors d’une promenade en raquettes au Creux-du-Van, non pas un ou deux, mais trois chamois m’ont bien surpris de la visite surprise.

Après plusieurs minutes de face à face, ils sont partis mais pour les retrouver plus tard au bas de la colline…

face à face
face à face à 1400m
Cabane CAS de Perrenoud en stereographic à 1419m
Cabane CAS de Perrenoud en stereographic à 1419m
L'appareil et le visage dans le froid. Le D2x est recouvert de neige...
L’appareil et le visage dans le froid. Le D2x est recouvert de neige…

Pour voir en grand, un clic sur l’image

Viva GoPro

surfLa HERO3: Black Edition avec connexion Wi-Fi est la caméra GoPro la plus perfectionnée de tous les temps.

Aucune dépense n’a été épargnée au cours de son développement, et le résultat est là : une GoPro 30 % plus petite, 25 % plus légère et deux fois plus performante que les modèles précédents. C’est une caméra embarquée et fixable sur tout équipement, étanche à 60 m, capable de capturer des vidéos au champ ultra-large 1440p / 48 ips, 1080p / 60 ips et 720p / 120 ips, ainsi que des photos 12 MP à une vitesse de 30 photos par seconde.

La HERO3: Black Edition est la caméra la plus polyvalente au monde. Wi-Fi intégré, compatibilité avec l’App GoPro et télécommande Wi-Fi Remote

God Moving Over the Face of the Waters

Le rêve de la Millénaire

Après tant de photos de cette belle forêt, il fallait que je fasse quelques prises de vues avec GoPro sur cinq jours différents. Elles nous permettent ainsi de mettre des mots sur ce que nous ne voyons pas et qui pourtant nous influence.

L’impact de l’au-delà sur notre existence, nous apprend à recevoir les vibrations bénéfiques qu’il nous envoie, telle cette lumière vive qui nous accompagnes toujours d’Est en Ouest et ou la forêt se révèle et dévoile ses mystérieux sentier.

Le bonheur humain est composé de tant de pièces qu’il en manque toujours…Alors merci à toi pour ta séquence que j’ai choisis d’insérer à la fin et la merveilleuse image que je me suis permis d’ajouter au montage…

Belle forêt redeviendra verte…Belle année 2014!

Bien à vous tous

(Pour voir le film un clic sur la flèche)

Les Diablerets, retour vers un 3000

Sandrine Zweili la gardienne de la cabane, très accueillante, sympatique, ouverte sur le monde et ses merveilles… Elle vous concoctera de délicieux repas, matin, midi ou soir, avant de vous envoler vers les hauts sommets… Cette fille de 24 ans au vécu incroyable pourra vous renseigner bien au delà de sa vie en cabane… Merci à toi pour ta gentillesse et ton savoir vivre.

sandrine@cabane

La cabane est à la fois un but ou une étape de randonnée; c’est aussi le point de départ pour gravir le plus haut sommet des Alpes Vaudoises : Les Diablerets. La particularité de l’endroit est d’offrir des possibilités de courses, d’escalade et d’autres activités pour tous niveaux. Débutants et confirmés trouveront leur bonheur dans ce massif !

Il faut le voir pour y croire…. Imaginez : vous vous envolez silencieusement vers l’un des plus beaux panoramas du monde, vers la nature à l’état pur.

Arrivé au sommet, découvrez une première mondiale en architecture. Mario Botta, concepteur, entre autres, du Musée d’art moderne de San Francisco, de la cathédrale d’Evry, du centre culturel de Tel Aviv, d’une galerie d’art Tokyo, etc., a créé le restaurant d’altitude de Glacier 3000.

C’est un défi technique éblouissant comme le panorama qui accueille, à 3’000 mètres d’altitude, la station du Glacier et ses deux restaurants.

Inoubliable et pourtant portée de tous. La technique fait bien les choses : si vous voulez ne pas vous y rendre à pied sans effort et sans risque, le moins sportif des citadins découvre le spectacle d’un glacier unique en son genre.

Refuge l’Espace

Refuge l'Espace

 

Le restaurant vous invite à déguster ses délicieuses spécialités. Cet endroit si particulier au milieu des rochers près de la Tour St Martin (Quille du Diable) offre une vue magnifique sur le Valais (Derborence) ainsi que sur les Alpes Bernoises et apporte une touche spéciale à ce petit restaurant. Le service est juste trop génial, comme la vue d’ailleurs… La très grande sympathie et gentillesse est au rendez-vous également pour le plaisir de manger en plein air à 2900m… Je peux vous assurer, que de bonnes choses vous y trouverez…

Quelle magie de se retrouver seul la haut sur la terrasse plein soleil et d’avoir le privilège de voir pour la première fois le très grand et magnifique Gypaète barbu.

Diaporama « If I Lose Myself » OneRepublic

Week-End inoubliable pour moi… Je voulais vous faire partager ce bonheur avec ces quelques photographies… Ce week à 3000m sera le dernier pour l’année 2013. Rdv est déjà donné pour l’année prochaine… Elle est belle la vie quand elle nous entraîne à la recherche de ces petits paradis perdus. Ces étrennes de bonheur qui nous éloignent de la déprime et nous rapproche, chaque jour un peu plus de nous-même…

Les éoliennes de Mont-Crosin

Sur les crêtes du Jura, des éoliennes majestueuses se dressent vers le ciel: lorsque le vent balaye les hauteurs de Mont-Crosin, les 16 éoliennes high-tech tournent à plein régime.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les nouvelles énergies renouvelables, prolongez votre excursion en visitant la centrale solaire de Mont-Soleil, toute proche. Les deux centrales sont reliées par le «Sentier des Monts», un parcours didactique passionnant.

« Je les trouve magnifiques et imposantes et elles ne me laissent pas indifférent. La visite de la centrale permet de comprendre mieux et de se faire une idée bien précise de l’utilité des éoliennes. De plus, je trouve que l’endroit est d’une beauté à couper le souffle, surtout en hiver, quand la neige s’est approprié les lieux. »

Si vous avez de la chance et de la patience, vous y verrez également le Milan Royal / To Be Continued

Petit extrait de mon film en TimeLapse / 2.9.2013

Blüemlisalphütte, Hohtürli, Kiental

La cabane de la Blüemlisalp se situe dans le patrimoine mondial de l’Unesco Jungfrau-Aletsch.

« Le vrai bonheur coûte peu ; s’il est cher, il n’est pas d’une bonne espèce » (Chateaubriand).

« Si l’éclat des étoiles doublait, l’univers serait à jamais ténébreux » (Goethe).

Presque une année après mon premier 3000m en compagnie d’Ana, voici mon deuxième 3000 seul, histoire de se retrouver soi-même et de puiser cette énergie qui se trouve en haut, le ciel, le soleil, les arbres, les pierres surtout, l’eau et les glaciers, mais encore l’air, surtout l’air qui caresse la peau et le visage.

Dieu, l’être suprême, unique, transcendant, universel, créateur de toutes choses, doté d’une perfection absolue présent ce jour là…

Je suis parti 7 ans jour pour jour après mon accident du 30 août 2006… À la recherche d’une chose que j’ai trouvé à plus de 3000m pour être exact 3088m sur le GPS! Seul j’étais à ce moment là, un 31 août mais c’est une autre histoire…

A l’arrivée du télésiège Läger de Kandersteg, ou depuis la vallée pour les stakhanovistes, on rejoint la rive du lac et son restaurant. Ignorer le premier panneau Blümlisalphütte pas loin du télésiège, car ça sera notre itinéraire de descente. Par contre on peut très bien suivre le deuxième panneau Blümlisalphütte ou aller jusqu’au restaurant du lac et ensuite le longer. Cela revient au même. L’idée est de monter à Oberbärgli par le sentier inférieur (par Underbärgli) et de revenir par le sentier supérieur (Heuberg).

Le tracé de l’itinéraire au nord du lac a dû s’adapter aux formidables falaises qui l’encerclent: ça monte et ça redescend à plusieurs reprises. On gagne tout de même un peu de hauteur. Après 1h30  (45 min de la rive du lac), on est à Underbärgli (restaurant). Comme le nom l’indique, le lieu est « sous la montagne », plus exactement sous la falaise qui ferme le fond du lac. A cet endroit, elle se laisse aisément franchir. 30 minutes éreintantes dans le rocher, avec marches taillées dont la hauteur coupe les jambes, et quelques câbles pour assurer, et on se retrouve « au-dessus », à Oberbärgli. Encore un restaurant ici, mais c’est le dernier! De nombreuses vaches profitent de cet endroit au relief moins accidenté.

On pense avoir un répit dans ce vallon peu escarpé, mais non. On entame une terrible montée à flanc de coteau qui dure environ 1h15. Lorsqu’elle se termine enfin, on entre dans un magnifique belvédère face aux glaciers. Il y a de bonnes chances de voir des parties du glacier suspendu s’en détacher. La cabane est perchée sur une crête. Les 90 minutes qui suivent sont moins éprouvantes, et en plus l’endroit se prête idéalement à une pause ou un picnic.

Ce repos aidera à mieux digérer la terrible montée finale: 60 minutes raides à travers de la caillasse noire… Le sentier ne s’embarrasse pas de zigzags. Ca monte droit dans la pente jusqu’à Hohtürli. Le col est finalement atteint, et 30 minutes plus tard la cabane de la Blümlisalp. Durée totale: env.6h30 de l’Oeschinensee. (Bon je suis pas très rapide et je fais beaucoup de photos, films et pauses…) mais un très bon marcheur le fait en 4 heures env.

Une randonnée classique est la traversée Oeschinensee-Griesalp. Pour cela il faudrait redescendre de l’autre côté du col de Hohtürli. Vous trouverez facilement des infos sur cette variante en faisant appel à Google. Pour ma part, je suis venu par le train jusqu’à Kandersteg, je redescend par le même chemin.

Pour diverses raisons je ne publierai pas le film mais seulement un diaporama photos pris avec une GoPro HERO 3 Black 🙂

Bien à vous

Yves

Excursions

Bärentrek (Meiringen-Gsteig), Trekking de cabanes Hintere Gasse et Via Alpina Nr. 1 (Vaduz FL – Montreux) sont des chemins de randonnées à long terme qui conduisent au Hohtürli et à la cabane de la Blüemlisalp ; de l’ouest à l’est ou à l’inverse.

Bärentrek
Meiringen – Roselaui, Grosse Scheidegg – Grindelwald – Alpiglen – Kleine Scheidegg, Lauterbrunnen – Gimmelwald – Rotstockhütte, Sefinenfurgge – Gspaltenhornhütte, Hohtürli – Blüemlisalphütte, Oeschinensee – Kandersteg – Schwarenbach, Chindbettipass – Engstligenalp, Ammertenpass – Siebenbrunnen –Rezliberg – Iffigenalp, Iffigensee – Stieretungel – Lauensee – Lauenen, Walliser Wispile – Gsteig.

Trekking des cabanes 5 jours
Lauterbrunnen – Lobhornhütte – Rotstockhütte – Gspaltenhornhütte – Blüemlisalphütte – Kandersteg

Trekking des cabanes 4 jours
Mürren – Rotstockhütte – Gspaltenhornhütte – blüemlisalphütte – Kandersteg

Les trekkings des cabanes peuvent être réservés chez Jungfrau Tourisme.

Blüemlisalphütte – Fründenhütte par la Fründenschnur
Depuis la cabane de la Blüemlisalp descendre en direction du lac d’Oeschinen. Sur les hauteurs de Unteres Bergli suivre le chemin sillonné direction est le long de la Fründenschnur (sentier exposé mais beau, passable seulement pour des randonneurs exercés et sans vertiges), puis ascension vers la Fründehütte.
Durée de marche: 4h30mn.


Petites excursions à partir de la cabane

Sommet de randonnée de la Wilde Frau : Depuis la cabane en une heure. Vue imposante sur les glaciers et sommets environnants. Uniquement pour randonneurs exercés : pas de sentiers marqués !

Schwarzhorn – Bundstock : Depuis la cabane descendre 10 minutes en direction de Kandersteg et traverser horizontalement la dépression. Grimper le lond de chaînes et cordages sur l’arète du Hohtürli, puis sur le Schwarzhorn. Durée de marche: Schwarzhorn 45 mn – Bundstock 1h30mn
Une vue imposante sur le massif de la Blüemlisalp et sur le lac d’Oeschinen vous attend. Uniquement pour randonneurs exercés : le sentier n’est pas marqué tout le long.

Promenade vers le glacier : En seulement 10mn vous atteignez le bord du glacier et jouissez de la vue sur le glacier. Construisez votre propre bonhomme de pierre et immortalisez-vous dans la magnifique coulisse de la Blüemlisalp.

Sérénité de l’air, du temps, du ciel.

Le regard vagabonde des vignes toutes proches à l’île de Saint-Pierre, s’attarde sur le massif alpin, puis revient errer à la surface scintillante du lac. Un coup d’œil vers le ciel confirme ce que l’âme a déjà compris: les vents sont favorables, les rayons du soleil caressent doucement la peau, ce lieu est sans doute possible un lieu où il fait bon vivre et se promener mais aussi manger…

L’ange de la fôret

Au milieu des grands arbres qui caressaient les nues,
Je marchais lentement en regardant le ciel,
Quand un ange tout petit que soudain j’aperçus,
Me fit signe simplement d’un mouvement des ailes.

Me faisant signe alors de le rejoindre là haut,
Je regardais les arbres où se posaient les cieux,
Et la seule solution qu’il me vint aussitôt,
Fut de monter dessus pour y grimper au mieux.

Je grimpais fort longtemps et j’en fus fatigué,
Je me sentais fourbu et décidais alors,
Sur la plus haute branche de bien m’y installer
Pour y fermer les yeux et reposer mon corps.

Soudain un petit bruit me sortit du repos,
Je regardais bien sûr d’où provenait ce son,
L’ange était près de moi et caressait ma peau,
Et le bout de son aile me donnait des frissons.

Il me prit par la main et se mit à marcher,
J’avoue que sur les nuages mon pas était prudent,
Je voyais en dessous les arbres de la forêt,
Et je crus voir un homme qui marchait lentement.

Et oui c’était bien moi qui marchais en rêvant,
En regardant les arbres qui caressaient les nues,
Je me vis m’arrêter l’espace d’un instant,
J’avais cru voir un ange, il avait disparu.

Steak Tartare aux trois amis
Steak Tartare aux trois amis

Sur les traces du restaurant des trois amis, vous pourrez déguster le meilleur des Steak Tartare… Avis aux amateurs/trices!

Quel signe mystérieux orne l’enseigne! Il s’agit d’un rébus, qui une fois élucidé, donne « Aux Trois Amis »: O = aux, √9 = 3, A + mi = ami(s), 24494 = 24 avril 1894. Ce jour-là, comme nous le livre la façade, trois camarades d’étude ont inventé ce rébus à base de chiffres et de notes de musiques. En ce qui concerne l’identité de ces trois amis et le nom que portait l’établissement auparavant, il existe diverses versions. L’une des brochures éditée à l’occasion du 100ème anniversaire du restaurant Aux Trois Amis rapporte que le célèbre juge fédéral Virgile Rossel et deux camarades, le Dr. Kaiser de Leuzigen et le Dr. Füeterer de Burgdorf, avec lesquels il avait passé sa maturité, en seraient les auteurs. Les amis se seraient régulièrement donné rendez-vous à Bienne, pour gagner ensuite Gléresse par bateau ou par train à vapeur et monter jusqu’à Cerniaux, afin de se remémorer ensemble le bon temps au Coq d’or, nom que portait l’établissement à cette époque.

Trois amis
Trois amis Schernelz

L’éminent linguiste Emanuel Friedli raconte quant à lui dans un livre paru en 1922 sur le Twann, que l’auberge de Cerniaux s’ appelait « Zum Rebenkranz » („A la couronne de vigne ») et que les amis en question étaient Arnold Rossel de St. Imier, le Dr. Armin Kaiser de Berne et le pharmacien Fueter de Burgdorf. Andres Moser, historien d’art, a quant à lui identifié ces hommes plus précisément pour les mémoriaux de Bienne. Certains amateurs d’histoire régionale, mais aussi Internet, nous livrent également de précieuses informations. De telle sorte que les noms des trois auteurs peuvent enfin être donnés avec certitude: Arnold Rossel, Paul Fueter et Armin Kaiser.

En ce 24 avril 1894, jour où les amis baptisèrent l’établissement de son nom actuel « Aux Trois Amis », Rossel était Professeur de chimie à l’Université de Berne; Fueter était Député du Grand Conseil et pharmacien fraîchement retraité; Kaiser possédait quant à lui une pharmacie à Berne. Ils n’étaient aucunement anciens camarades d’école ou de collèges. Ce qui les liait, c’était leur métier, et en particulier la chimie alimentaire et toxicologique. Ils avaient sans doute d’autres points communs, peut-être appartenaient-ils à la même corporation étudiante (ce qui cadrerait bien avec le rébus), ou encore à la même famille politique. Nous pourrions essayer de remonter la trace encore un peu plus loin! Ce qui est certain, c’est qu’ils étaient tous trois – en dépit des connaissances solides qu’ils avaient forcément sur les conséquences de l’alcool – de grands amateurs de jus de raisin fermenté. Et la raison de leur excursion à Cerniaux en ce mardi 24 avril 1894, se devine aisément grâce aux informations dont nous disposons: ils fêtaient le 50e anniversaire d’Arnold Rossel (né le 23.04.1844)!

Par Margrit Wick-Werder

Publication et photographies du 18.8.2013 By Yves

 

Protégé : Vaincre sa peur… So Good to Me

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Pikes Peak, c’est quoi?

C’est une course de côte longue de 19,9 km, où il s’agit de négocier 156 virages, souvent bordés de précipices. Le départ est situé à 2865 m d’altitude et l’arrivée à 4301 m, d’où son surnom de «Course vers les nuages». Cette ancienne route empruntée par les chercheurs d’or du Colorado était à l’origine entièrement en terre, ce qui augmentait encore la difficulté, à cause de la poussière soulevée. Depuis, elle a été recouverte d’asphalte, d’abord partiellement puis, aujourd’hui, entièrement

Les chiffres donnent le tournis quand on sait que la course se dispute sur les hauteurs de l’État du Colorado : 145 km/h en moyenne, des pointes à 240 km/h pour 156 virages et 2000 mètres à gravir, de 2800 à 4300 mètres d’altitude. La distance parcourue ? 19 kilomètres, en 8 minutes, 13 secondes et 878 centièmes.

Loeb le cow-boy

À certains endroits l’on peut apercevoir plus de 240km/h sur le compteur, et il n’y a aucunes barrières de protection aux bords de la longue montée…

« Pour monter aussi haut, nous avons préféré envoyer une fusée »: le slogan s’étalait partout lundi matin dans les pages des journaux français, très loin de ce marché US dont Peugeot a longtemps rêvé. Alors que les marchés bruissent de rumeurs de reprise de la marque française par General Motors, Loeb a fait gagner une 208 en Amérique, c’est toujours ça de pris, pour l’honneur.

Le champion alsacien a dompté sa 208 PP comme les cow-boys de Colorado Springs le jour du grand rodéo. Et il a bluffé les Américains, qui le considèrent désormais comme un extra-terrestre: « Nous n’avons jamais vu un pilote de ce calibre ici », a dit l’un des commentateurs locaux, estomaqué par son chrono record.

Comme pour le saut de Baumgartner et ses 39.000 mètres de chute libre, la mise en scène était signée Red Bull, de bout en bout. C’était deux fois plus long que pour l’Autrichien, huit minutes de montée au lieu de quatre minutes de chute libre. C’était intense et dangereux, comme tous ces sports extrêmes chers à Dietrich Mateschitz, le fondateur de Red Bull. C’était parfait aussi pour les réseaux sociaux, à en juger par la quantité de tweets de fans défilant sur l’écran du site officiel (redbull.tv bien sûr) pendant que Loeb gravissait, en « live » et en « streaming », dans sa fusée à roulettes, cette Pikes Peak revue et corrigée car asphaltée de bout en bout.

L’exploit sportif est moindre que quand Peugeot a gagné à Pikes Peak, en 1988 et 1989, sur un parcours en terre, avec une 405 T16 rustique pilotée par Ari Vatanen, puis Robby Unser. Mais c’était quand même un joli moment de sport auto, dans une Amérique profonde où l’on adore les pilotes qui ressemblent à des cow-boys. Comme Loeb.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur sa route, Sébastien Loeb croise bon nombre de spectateurs autant que de virages étroits avec presque aucune mesure de sécurité. Avec 875 chevaux sous le capot d’une Peugeot 208, le principal sentiment lorsque l’on regarde cette caméra embarquée est l’instinct de survie dont fait preuve le nonuple champion du monde des rallyes au regard de cette performance, hallucinante de précision et de sang froid. Et pour rappel, le record de la mythique course de Pikes Peak a été pulvérisé. Le précédent était à 9 minutes et 46 secondes…

Article du journal du MATIN

Virée au Chasseral / spéciale dédicace du 20 juin

…Elle est belle la vie quand elle nous entraîne à la recherche de ces petits paradis perdus. Ces étrennes de bonheur qui nous éloignent de la déprime et nous rapproche, chaque jour un peu plus de nous-même…

Le Chasseral est un sommet du Jura suisse dans le canton de Berne, culminant à 1 607,4 mètres d’altitude. C’est le troisième plus haut sommet du Jura suisse, 60 centimètres plus haut que Le Chasseron.

Point panoramique remarquable, il offre une vue s’étendant jusqu’au plateau suisse, aux Alpes (du Säntis au mont-Blanc), à la chaîne du Jura (suisse et français), une partie de la Franche-Comté, la plaine d’Alsace, les Vosges et de laForêt-Noire.

Les deux chaînons supérieurs du massif de Chasseral se déploient parallèlement sur plus de 15 km, séparés par une longue dépression couverte de pâturages et de métairies. L’arête principale offre une crête ininterrompue tandis que l’arête septentrionale est coupée par une série de combes et de vallons transversaux qui s’ouvrent sur le vallon de Saint-Imier où coule la Suze. Au sud, le massif est épaulé par le large plateau de Diesse d’où émerge le plissement isolé du mont Sujet.

Un phénomène de mouvement de matériaux assez particulier se produit sur le versant sud de Chasseral. Il s’agit d’une vingtaine de gros blocs, isolés de l’escarpement qui les libère et qui cheminent sur un éboulis colonisé par la végétation herbeuse. Leur mouvement est souligné par le déchirement de la pelouse en sillons parallèles, orientés dans la direction de la pente. L’amplitude des déplacements varie de 6 à 25 cm par an et le chemin parcouru par ces blocs atteint 20 à 30 m.

« La photographie c’est un art; c’est mieux qu’un art, c’est le phénomène solaire où l’artiste collabore avec le soleil.
 Play « fille du Feu »
 Grands plaisirs d’être là haut avec 28 degrés… Quelques photos avec un Nikon F4s et une GoPro HERO 3 Black

Landeron Classic 2013 – Véhicules jusqu’à 1978

Fontaine du Vaillant dans le Vieux-...
Fontaine du Vaillant dans le Vieux-Bourg du Landeron (NE) (Photo credit: Wikipedia)

C’est à l’initiative de Monsieur Cyril Cuche, passionné de voitures anciennes, et avec l’appui de l’Association de la Vieille du Landeron (AVVL) que naquit l’idée d’organiser une rencontre de voiture ancienne dans ce magnifique écrin qu’est le Bourg du Landeron.

Un comité de spécialiste s’est créé sous la houlette de Cyril afin d’assurer la crédibilité de l’évènement, l’AVVL restant en toile de fond pour en assurer la logistique et le matériel.
La première édition eu lieu le samedi 7 juin 2008 par un temps froid et pluvieux et, malgré ces conditions défavorables c’est tout-de-même 95 véhicules qui participèrent à cette grande première. Depuis le nombre de véhicules ne cessant d’augmenter le parking au nord du château est également utilisé par la manifestation.
Un orchestre de Jazz anima cette première édition.

Les participants jouèrent le jeu du costume en relation avec leur véhicule et cette tradition est devenue incontournable du Landeron Classic.

Cette année, une exposition de photographie de Michel Villard sur le thème du Landeron Classic a été présentée pour l’occasion au musée de l’Hôtel de Ville. Pour ma part, se fut la deuxième année consécutive au Landeron classic, merveilleux instants de partages de ce samedi 1er juin dont voici un petit montage souvenir…

Bien à vous tous, merci au comité de nous faire rêver et à l’année prochaine…

Yves

Lien des anciennes éditions en images

US-Car Kirchberg / BE

Aujourd’hui, petit tour du côté de Kirchberg. Ce rassemblement de passionnés de véhicules américains de toute la région bernoise, même divers concerts et des shows, les visiteurs se sont baladés au milieu de stands des marchands venus. L’occasion pour moi de passer par là accompagné de la GoPro Hero 3…

Voici « On The Beach »

Prochain r.d.v à ne pas manquer samedi le 1er juin 2013 au Landeron

800_800_landeron_classic_1juin2013

Oldtimer Gallerie Toffen

Inauguration de la première Galerie d’Oldtimers en 1984. Centre de commerce pour tous les collectionneurs et les amateurs de véhicules classiques à 2 ou 4 roues. Destination pour toute la famille. Des véhicules de toutes époques et origines son présents sur une surface de 3’000 m2. L’exposition est complètée par une collection des juke boxes.

Heures d’ouverture:    de mardi au dimanche de 10h.00 à 18h.00

« Etudes » Maserati 

Musique: Mike Oldfield « Etude »

La Merak

La Merak est une voiture fabriquée par le constructeur italien Maserati entre 1972 et 1983. On doit ses lignes au designer Giorgetto Giugiaro. C’est un coupé 2+2. Elle a été fabriquée en trois versions, chacune sous le contrôle d’un des trois actionnaires différents de la marque : Citroën, GEPI et De Tomaso.

Merak-named for the star in the constellation Ursa Major,
used to locate the North Star.
Bora-named for the cool, fierce Adriatic wind that blows from the north

Pour une fois, cette Maserati n’emprunte pas son nom à un vent mais à l’une des étoiles de la constellation de la Grande Ourse…À en rêver la tête dans les étoiles…

Driving can be a personal and intimate experience. This might be due to the swell of freedom it gives us or how every drive engages each of our senses, but there’s something about taking a great drive that lingers in our minds at the end of the day and sometimes stays with us even deep into the night, as is the case with Maxx and his Maserati Merak SS.

It’s no secret we dream about our cars, but what do our cars dream about?

Merci Petrolicious c’est tellement bien dit!

La deuxième série, la Merak SS, s’est libérée des attributs de conception Citroën qui nuisaient gravement à la fiabilité et à son caractère sportif. Introduite sur le marché en 1975, alors que Maserati était passé sous la tutelle de GEPI, la société d’état destinée à recueillir les entreprises en difficulté, à la recherche d’un nouvel actionnaire, elle s’est notamment débarrassée du système hydraulique à haute pression de Citroën pour revenir à un système plus traditionnel.

La dernière version « allégée » : la Merak 2000 GT a été introduite dès la prise de contrôle par De Tomaso, et ciblait une nouvelle clientèle typiquement italienne sportive mais un peu moins fortunée que la clientèle traditionnelle. La TVA sur les automobiles en Italie était, à cette époque, très défavorable aux modèles de plus de 2 000 cm³, 38 % au lieu de seulement 19 %. En fait cette version était une alternative économique à la Maserati Bora équipée d’un moteur de 4,7 ou 4,9 litres de cylindrée. La version 2000 GT est reconnaissable à ses bandes latérales.

La fabrication de la Maserati Merak s’arrêtera en 1983. Le modèle sera remplacé par les multiples versions de la Maserati Biturbo.

Beta Ursae Majoris est une étoile dans la constellation de la Grande Ourse. Elle est aussi appelée par son nom traditionnel, Merak.

Elle est plus familière aux observateurs de l’hémisphère nord comme étant une des « étoiles de pointage » du Chariot : prolonger une ligne imaginaire entre Merak et l’étoile voisine Dubhe permet en effet de retrouver la position de l’étoile polaire. C’est également une des cinq étoiles de l’astérisme du Chariot qui constitue une partie d’un amas lâche appelé le courant d’étoiles de la Grande Ourse, partageant la même zone de l’espace et non seulement la même zone du ciel observé.

Pour les étoiles qui sont du même type que Merak, cette dernière est une étoile typique dans Diagramme de Hertzsprung-Russell, bien qu’elle soit légèrement plus chaude, plus grande, et beaucoup plus brillante que le Soleil. Elle se différencie du fait que l’étoile est entourée par un disque de poussière, plus proche que celui découvert autour de Fomalhaut et plus spécialement près de Véga. Aucune planète gravitant autour de Merak n’a été découverte mais le présence de poussière indique qu’il pourrait en exister une, ou du moins, qui serait en train de se former.

Link: Merak Registry

Et pour le plaisir des yeux et des oreilles vers Perugia IT

Related articles Merak:

Ferrari Testarossa

Une Ferrari Testarossa qui a 29 ans a besoin d’un polish, surtout sur une version de couleur rouge. J’ai voulu partager cette video de Youtube car, non seulement elle est tournée avec une caméra GoPro Hero II, mais elle est aussi en Time Lapse sur une durée de 40 heures de travaux de nettoyages, polissages etc…

Quoi de plus beau qu’un Rouge « Rosso Corsa » brillant, surtout à la fin de la video

L’année prochaine 2014, la Testarossa fêtera ses 30 ans.

 

« La Testarossa » est née de la confrontation de Diego Ottina et d’Emmanuele Nicosia.

Testarossa

Diego Ottina: La jeune génération. Ce styliste fait partie d’une nouvelle génération. Arrivé au milieu des années soixante-dix, il connaît son heure de gloire avec la Pinin (1980), la seule berline Ferrari jamais réalisée. Diego Ottina est impliqué dans le dessin de la « Testarossa » (1984) avant d’être l’auteur de la 348 GTB (1989) moins heureuse.

Emmanuele Nicosia: L’indépendant. Né à Catane, en Sicile, en 1953, Emmanuele fait ses études au Royal College of art de Londres et travaille chez Ghia avant de débarquer à Cabiano, au début des années quatre-vingt. Après une compétition serrée avec l’Anglais Ian Cameron, Guido Campoli et Diego Ottina, c’est le thème de Nicosia qui est retenu pour la « Testarossa ». Après quoi, fin 1985, il s’en va fonder le studio Design System.

La Testa est animée par un bloc-moteur central arrière 12 cylindres à plat de 390 chevaux (en V ouvert à 180° et non un véritable boxer comme le flat 12 des Porsche 917), elle est capable d’atteindre la vitesse de 300 km/h et a été présentée au mondial de l’automobile de Paris en 1984. C’est l’avant-dernière voiture de série à sortir des usines de Maranello sous le règne du Commendatore Enzo Ferrari disparu le 14 août 1988 juste après la sortie de la Ferrari F40 ; une série spéciale a été créée pour fêter les 40 ans de la marque.

Dans la série Deux flics à Miami, le détective James « Sonny » Crockett, interprété par Don Johnson, utilise une Ferrari Testarossa blanche à partir de la 3e saison. À l’origine, les deux voitures prêtées par le concessionnaire Ferrari étaient noires, mais elles furent repeintes en blanc pour être plus visibles la nuit. L’une des deux servait pour les plan rapprochés et était munie de caméras, l’autre servait pour les plans larges.

Dans le jeu vidéo Out Run, un homme aux cheveux bruns, vu de dos, conduit une Ferrari Testarossa décapotable rouge.

La Ferrari Testarossa apparaît dans plusieurs films au cinéma :

 

La Ferrari apparaît dans le monde de la chanson. En effet, l’artiste de musique électronique Kavinsky dédie à ce mythe automobile une de ses productions personnelles, Testarossa Autodrive, point d’orgue de ses sonorités analogiques.

 GoPro Hero II sur l’aile arrière droite d’une Testarossa en France

Lamborghini Gallardo

GoPro Hero et la Lamborghini Gallardo est une voiture sportive de prestige du constructeur italien Lamborghini, la plus produite de la marque à ce jour. Sa conception est dirigée par Audi, propriétaire de la marque depuis 1998. Très attendue lors de sa présentation au salon automobile de Genève 2003, elle est conçue pour concurrencer la Ferrari 360 Modena. Très attendue par ailleurs en raison de la gestion marketing de Lamborghini. En effet, la marque dévoila seulement la version V10, 5 litres de 500 chevaux au Salon de Paris 2002.

Le nom de la Gallardo évoque une célèbre race de taureaux de combat de la région de Cadix, nom utilisé afin de rester fidèle aux vœux de Ferruccio Lamborghini, le fondateur né sous le signe du taureau. La Gallardo devrait être construite à 1350 exemplaires par an.

La Blonde à la Lamborghini Gallardo

 

l’A5 Branche Est – Chantiers aux Marais-de-Brügg Part 1

Après plus de 30 ans de planification, le premier coup de pioche du contournement de Bienne à en lieu le 3 décembre 2007. Ce grand chantier fera partie du quotidien des Biennois et des communes avoisinantes pendant douze ans au moins. L’autoroute de contournement changera favorablement le visage de la ville et rendra le trafic plus supportable dans la région.

A partir de l’actuelle jonction de Bienne Est, aux Champs-de-Boujean, l’A5 Biel-Bienne passe d’abord par le tunnel du Längholz avant d’apparaître à ciel ouvert dans le secteur d’Orpond, puis d’arriver par le tunnel du Büttenberg à l’échangeur des Marais-de-Brügg. De là, la branche Ouest de l’A5 Biel-Bienne se prolonge jusqu’à la jonction du tunnel de Vigneules avec l’A5 actuelle, dans le secteur du Rusel. L’A5 Biel-Bienne comptera  quatre pistes entre les Champs-de-Boujean et le Faubourg du Lac, alors que le tunnel de Vigneules comptera deux pistes.


Le projet global du contournement autoroutier de Bienne («A5 Biel-Bienne») s’articule en plusieurs projets partiels:

Projet partiel Longueur Etat de la planification Début prévu
des travaux
Mise en exploitation
Branche Est Büttenberg
(tunnel)
1,5 km en construction 2007 2016/17
Orpond
(à ciel ouvert)
0,5 km en construction 2008 2016/17
Längholz
(tunnel)
2,5 km en construction 2007 2016/17
Echangeur Marais-de-Brügg 0,4 km en construction 2012 2016/17
Branche Ouest Weidteile
(tunnel, y compris jonction Bienne Centre)
1,3 km projet général dès 2019 dès 2028
City
(tunnel, y compris demi-jonction Faubourg du Lac)
0,9 km projet général dès 2019 dès 2028
Bretelle
de raccordement
de la rive droite
(tunnel)
2,2 km projet général dès 2019 dès 2028
Vigneules
(tunnel, y compris semi-jonction Rusel)
2,3 km projet général dès 2019 dès 2028

Les chantiers importants réalisés pendant la première moitié de l’année 2013
1. Déviation des conduites industrielles de juin 2012 à juin 2013
2. Exécution par étape de la paroi étanche de septembre 2012 à décembre 2013.
3. Nouvelle canalisation à la Mittelstrasse dans la zone de la sortie
du centre Brügg de janvier 2013 à avril 2013.
4. Déviation de conduites industrielles et construction d’une nouvelle canalisation
à la Mittelstrasse et d’un bassin de séparation des eaux usées
entre novembre 2012 et décembre 2013.
5. Construction d’une canalisation et d’un déversoir des eaux de pluie
de la commune de Brügg de novembre 2012 à septembre 2013.

À suivre… 🙂