Sérénité

Voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir (Alfred de Musset).

D3

L’AIGLE – Le Milan Royale

Représente la grande sagesse, l’autorité et le pouvoir, le courage. Ses plumes sont souvent utilisées dans des rituels sacrés. Il aide à prendre du recul pour analyser notre vie. Il offre l’objectivité et la clarté d’esprit nécessaires aux prises de décisions et à la recherche des priorités. Représente l’Esprit, l’habileté de vivre dans le domaine de l’esprit tout en restant branché et équilibré dans le domaine terrestre. L’Aigle apporte l’éveil et l’illumination. Il enseigne à regarder vers les hautes sphères pour que votre coeur atteigne le Soleil et que vous appreniez à aimer l’ombre aussi bien que la lumière. L’aigle incarne la force divine. Il peut aller très haut dans le ciel, plus haut que n’importe quel être vivant et, il est assimilé au Grand Esprit.

regard milan royalIl domine du regard l’ensemble de la vie. L’aigle enseigne qu’il est nécessaire de considérer aussi bien les événements positifs que les événements négatifs, les faces d’ombres et de lumière, ce qui aide à poursuivre le développement de son moi propre. C’est par la mise à l’épreuve de sa force d’âme qu’une personne peut acquérir la force de l’aigle. Les plumes d’aigle sont utilisées par les chamans pour guérir l’aura des personnes malades. Venez au bout de vos peurs, regardez au-delà de votre horizon, reliez-vous à l’élément aérien et volez ! C’est ce à quoi exhorte l’aigle.

 Plus sur l’Aura:

Comment appeler son être de Lumière ?

1) Choisissez toujours un endroit calme et qui est pour vous, un signe de sécurité et de sérénité.

 2) Relaxez votre corps, débarrassez-vous de vos émotions négatives, calmez toutes les émotions qui vous envahissent, clarifiez vos pensées et votre esprit, soyez neutre.

  • Croyez en l’existence de votre être de lumière, du plus profond du coeur et de votre âme.

 3) Retranchez-vous au plus profond de vous même, faite place à votre âme et à  votre paix intérieur.

  • Imaginez votre âme comme un endroit paisible, hors d’atteinte. Appelez votre être de Lumière, peu importe le nom que vous lui donnez.

 4) Imaginez que vous pouvez sentir ou voir les âmes de chacune des personnes qui font partie de votre quotidien.

5) Faites-vous une image de votre être de Lumière tel que vous voulez qu’il vous apparaisse.

6) Appelez-le, méditez, prenez le temps de vous centrer sur vous même.
Faite-lui savoir à quel point il compte pour vous et que sa protection vous est essentielle.

7) Peu importe le résultat de cette méditation, remerciez-le d’être là  pour vous.

  • N’ayez pas d’attente et aucun attachement à un résultat positif. Vous devez attendre et répétez l’expérience plusieurs fois afin de prouver votre réceptivité et votre croyance en sa présence. Toute énergie négative réduira vos efforts à néant.

8) Votre être de Lumière est remplit d’amour et de compréhension et il n’interfère jamais que par sa propre volonté, ou la votre. Il viendra lorsqu’il jugera votre demande dépourvu d’intérêt négatif et que vous êtes suffisamment prêt(e) pour l’accueillir. Un jour peut-être, il vous soufflera même son nom.

  • Devinez qui voit et entend le plus les être de Lumières ?

Vos petits compagnons domestiques, qu’il soit chat, chien, oiseaux, etc.

Parfois même, dans une séance, ils ont un drôle de comportement, ou change de comportement par après. C’est parce qu’ils ont vu ce que vous ne voyez pas. Les animaux sont très sensibles au monde paranormal.

 

 

C’était un 4 juillet

Il était une fois …

 

Le Banc 8.4.1984

J’ai recherché en vain cet endroit qui m’avait inspiré le jour de ma confirmation, c’était un 8 avril 1984, me souvenais plus du tout du lieu et où il pouvait bien être ce “Banc”…

 

 

À 5 mètres du %22Banc%22 1984

Il m’a donc fallu attendre 29 ans, oui c’est long mais cela en valait la peine car je l’ai enfin retrouvé un 4 juillet 2013, sans le vouloir, sans le rechercher et surtout sans le savoir… nous tombâmes dessus… Dans la vie à plus on cherche à moins on trouve non!?…

Le 4 juillet est le 185e jour de l’année du calendrier grégorien, le 186e en cas d’année bissextile. Il reste 180 jours avant la fin de l’année.

C’est la date approximative du passage de la Terre à son aphélie, dans le système solaire. Tiens donc une planète naine qui s’appelle Eris… I was living in another Space, and my tears every night, sad and alone…

 À voir aussi le premier court métrage  “Le Banc”

https://theheartinstars.wordpress.com/2014/05/12/give-me-your-love/

Le rêve que je rêvais…Nous voici donc 29 ans plus tard assis sur ce “BANC” à contempler la vue qui elle est juste imprenable…Très près du “Banc” se trouve également la forêt du “Millénaire” comme je l’ai appelé…

 

 

Blüemlisalphütte, Hohtürli, Kiental

La cabane de la Blüemlisalp se situe dans le patrimoine mondial de l’Unesco Jungfrau-Aletsch.

“Le vrai bonheur coûte peu ; s’il est cher, il n’est pas d’une bonne espèce” (Chateaubriand).

“Si l’éclat des étoiles doublait, l’univers serait à jamais ténébreux” (Goethe).

Presque une année après mon premier 3000m en compagnie d’Ana, voici mon deuxième 3000 seul, histoire de se retrouver soi-même et de puiser cette énergie qui se trouve en haut, le ciel, le soleil, les arbres, les pierres surtout, l’eau et les glaciers, mais encore l’air, surtout l’air qui caresse la peau et le visage.

Dieu, l’être suprême, unique, transcendant, universel, créateur de toutes choses, doté d’une perfection absolue présent ce jour là…

Je suis parti 7 ans jour pour jour après mon accident du 30 août 2006… À la recherche d’une chose que j’ai trouvé à plus de 3000m pour être exact 3088m sur le GPS! Seul j’étais à ce moment là, un 31 août mais c’est une autre histoire…

A l’arrivée du télésiège Läger de Kandersteg, ou depuis la vallée pour les stakhanovistes, on rejoint la rive du lac et son restaurant. Ignorer le premier panneau Blümlisalphütte pas loin du télésiège, car ça sera notre itinéraire de descente. Par contre on peut très bien suivre le deuxième panneau Blümlisalphütte ou aller jusqu’au restaurant du lac et ensuite le longer. Cela revient au même. L’idée est de monter à Oberbärgli par le sentier inférieur (par Underbärgli) et de revenir par le sentier supérieur (Heuberg).

Le tracé de l’itinéraire au nord du lac a dû s’adapter aux formidables falaises qui l’encerclent: ça monte et ça redescend à plusieurs reprises. On gagne tout de même un peu de hauteur. Après 1h30  (45 min de la rive du lac), on est à Underbärgli (restaurant). Comme le nom l’indique, le lieu est “sous la montagne”, plus exactement sous la falaise qui ferme le fond du lac. A cet endroit, elle se laisse aisément franchir. 30 minutes éreintantes dans le rocher, avec marches taillées dont la hauteur coupe les jambes, et quelques câbles pour assurer, et on se retrouve “au-dessus”, à Oberbärgli. Encore un restaurant ici, mais c’est le dernier! De nombreuses vaches profitent de cet endroit au relief moins accidenté.

On pense avoir un répit dans ce vallon peu escarpé, mais non. On entame une terrible montée à flanc de coteau qui dure environ 1h15. Lorsqu’elle se termine enfin, on entre dans un magnifique belvédère face aux glaciers. Il y a de bonnes chances de voir des parties du glacier suspendu s’en détacher. La cabane est perchée sur une crête. Les 90 minutes qui suivent sont moins éprouvantes, et en plus l’endroit se prête idéalement à une pause ou un picnic.

Ce repos aidera à mieux digérer la terrible montée finale: 60 minutes raides à travers de la caillasse noire… Le sentier ne s’embarrasse pas de zigzags. Ca monte droit dans la pente jusqu’à Hohtürli. Le col est finalement atteint, et 30 minutes plus tard la cabane de la Blümlisalp. Durée totale: env.6h30 de l’Oeschinensee. (Bon je suis pas très rapide et je fais beaucoup de photos, films et pauses…) mais un très bon marcheur le fait en 4 heures env.

Une randonnée classique est la traversée Oeschinensee-Griesalp. Pour cela il faudrait redescendre de l’autre côté du col de Hohtürli. Vous trouverez facilement des infos sur cette variante en faisant appel à Google. Pour ma part, je suis venu par le train jusqu’à Kandersteg, je redescend par le même chemin.

Pour diverses raisons je ne publierai pas le film mais seulement un diaporama photos pris avec une GoPro HERO 3 Black 🙂

Bien à vous

Yves

Excursions

Bärentrek (Meiringen-Gsteig), Trekking de cabanes Hintere Gasse et Via Alpina Nr. 1 (Vaduz FL – Montreux) sont des chemins de randonnées à long terme qui conduisent au Hohtürli et à la cabane de la Blüemlisalp ; de l’ouest à l’est ou à l’inverse.

Bärentrek
Meiringen – Roselaui, Grosse Scheidegg – Grindelwald – Alpiglen – Kleine Scheidegg, Lauterbrunnen – Gimmelwald – Rotstockhütte, Sefinenfurgge – Gspaltenhornhütte, Hohtürli – Blüemlisalphütte, Oeschinensee – Kandersteg – Schwarenbach, Chindbettipass – Engstligenalp, Ammertenpass – Siebenbrunnen –Rezliberg – Iffigenalp, Iffigensee – Stieretungel – Lauensee – Lauenen, Walliser Wispile – Gsteig.

Trekking des cabanes 5 jours
Lauterbrunnen – Lobhornhütte – Rotstockhütte – Gspaltenhornhütte – Blüemlisalphütte – Kandersteg

Trekking des cabanes 4 jours
Mürren – Rotstockhütte – Gspaltenhornhütte – blüemlisalphütte – Kandersteg

Les trekkings des cabanes peuvent être réservés chez Jungfrau Tourisme.

Blüemlisalphütte – Fründenhütte par la Fründenschnur
Depuis la cabane de la Blüemlisalp descendre en direction du lac d’Oeschinen. Sur les hauteurs de Unteres Bergli suivre le chemin sillonné direction est le long de la Fründenschnur (sentier exposé mais beau, passable seulement pour des randonneurs exercés et sans vertiges), puis ascension vers la Fründehütte.
Durée de marche: 4h30mn.


Petites excursions à partir de la cabane

Sommet de randonnée de la Wilde Frau : Depuis la cabane en une heure. Vue imposante sur les glaciers et sommets environnants. Uniquement pour randonneurs exercés : pas de sentiers marqués !

Schwarzhorn – Bundstock : Depuis la cabane descendre 10 minutes en direction de Kandersteg et traverser horizontalement la dépression. Grimper le lond de chaînes et cordages sur l’arète du Hohtürli, puis sur le Schwarzhorn. Durée de marche: Schwarzhorn 45 mn – Bundstock 1h30mn
Une vue imposante sur le massif de la Blüemlisalp et sur le lac d’Oeschinen vous attend. Uniquement pour randonneurs exercés : le sentier n’est pas marqué tout le long.

Promenade vers le glacier : En seulement 10mn vous atteignez le bord du glacier et jouissez de la vue sur le glacier. Construisez votre propre bonhomme de pierre et immortalisez-vous dans la magnifique coulisse de la Blüemlisalp.

Sérénité de l’air, du temps, du ciel.

Le regard vagabonde des vignes toutes proches à l’île de Saint-Pierre, s’attarde sur le massif alpin, puis revient errer à la surface scintillante du lac. Un coup d’œil vers le ciel confirme ce que l’âme a déjà compris: les vents sont favorables, les rayons du soleil caressent doucement la peau, ce lieu est sans doute possible un lieu où il fait bon vivre et se promener mais aussi manger…

L’ange de la fôret

Au milieu des grands arbres qui caressaient les nues,
Je marchais lentement en regardant le ciel,
Quand un ange tout petit que soudain j’aperçus,
Me fit signe simplement d’un mouvement des ailes.

Me faisant signe alors de le rejoindre là haut,
Je regardais les arbres où se posaient les cieux,
Et la seule solution qu’il me vint aussitôt,
Fut de monter dessus pour y grimper au mieux.

Je grimpais fort longtemps et j’en fus fatigué,
Je me sentais fourbu et décidais alors,
Sur la plus haute branche de bien m’y installer
Pour y fermer les yeux et reposer mon corps.

Soudain un petit bruit me sortit du repos,
Je regardais bien sûr d’où provenait ce son,
L’ange était près de moi et caressait ma peau,
Et le bout de son aile me donnait des frissons.

Il me prit par la main et se mit à marcher,
J’avoue que sur les nuages mon pas était prudent,
Je voyais en dessous les arbres de la forêt,
Et je crus voir un homme qui marchait lentement.

Et oui c’était bien moi qui marchais en rêvant,
En regardant les arbres qui caressaient les nues,
Je me vis m’arrêter l’espace d’un instant,
J’avais cru voir un ange, il avait disparu.

Steak Tartare aux trois amis
Steak Tartare aux trois amis

Sur les traces du restaurant des trois amis, vous pourrez déguster le meilleur des Steak Tartare… Avis aux amateurs/trices!

Quel signe mystérieux orne l’enseigne! Il s’agit d’un rébus, qui une fois élucidé, donne « Aux Trois Amis »: O = aux, √9 = 3, A + mi = ami(s), 24494 = 24 avril 1894. Ce jour-là, comme nous le livre la façade, trois camarades d’étude ont inventé ce rébus à base de chiffres et de notes de musiques. En ce qui concerne l’identité de ces trois amis et le nom que portait l’établissement auparavant, il existe diverses versions. L’une des brochures éditée à l’occasion du 100ème anniversaire du restaurant Aux Trois Amis rapporte que le célèbre juge fédéral Virgile Rossel et deux camarades, le Dr. Kaiser de Leuzigen et le Dr. Füeterer de Burgdorf, avec lesquels il avait passé sa maturité, en seraient les auteurs. Les amis se seraient régulièrement donné rendez-vous à Bienne, pour gagner ensuite Gléresse par bateau ou par train à vapeur et monter jusqu’à Cerniaux, afin de se remémorer ensemble le bon temps au Coq d’or, nom que portait l’établissement à cette époque.

Trois amis
Trois amis Schernelz

L’éminent linguiste Emanuel Friedli raconte quant à lui dans un livre paru en 1922 sur le Twann, que l’auberge de Cerniaux s’ appelait « Zum Rebenkranz » („A la couronne de vigne ») et que les amis en question étaient Arnold Rossel de St. Imier, le Dr. Armin Kaiser de Berne et le pharmacien Fueter de Burgdorf. Andres Moser, historien d’art, a quant à lui identifié ces hommes plus précisément pour les mémoriaux de Bienne. Certains amateurs d’histoire régionale, mais aussi Internet, nous livrent également de précieuses informations. De telle sorte que les noms des trois auteurs peuvent enfin être donnés avec certitude: Arnold Rossel, Paul Fueter et Armin Kaiser.

En ce 24 avril 1894, jour où les amis baptisèrent l’établissement de son nom actuel « Aux Trois Amis », Rossel était Professeur de chimie à l’Université de Berne; Fueter était Député du Grand Conseil et pharmacien fraîchement retraité; Kaiser possédait quant à lui une pharmacie à Berne. Ils n’étaient aucunement anciens camarades d’école ou de collèges. Ce qui les liait, c’était leur métier, et en particulier la chimie alimentaire et toxicologique. Ils avaient sans doute d’autres points communs, peut-être appartenaient-ils à la même corporation étudiante (ce qui cadrerait bien avec le rébus), ou encore à la même famille politique. Nous pourrions essayer de remonter la trace encore un peu plus loin! Ce qui est certain, c’est qu’ils étaient tous trois – en dépit des connaissances solides qu’ils avaient forcément sur les conséquences de l’alcool – de grands amateurs de jus de raisin fermenté. Et la raison de leur excursion à Cerniaux en ce mardi 24 avril 1894, se devine aisément grâce aux informations dont nous disposons: ils fêtaient le 50e anniversaire d’Arnold Rossel (né le 23.04.1844)!

Par Margrit Wick-Werder

Publication et photographies du 18.8.2013 By Yves

 

Doop…Doop 5 heures du mat…

Doop Doop était un groupe de dance originaire des Pays-Bas qui a réalisé un hit international en 1994 avec le titre Doop, n°1 en Angleterre et n°2 du Billboard Dance/Club hit, et n°13 en France. Le groupe est constitué des producteurs Ferry Ridderhof et Peter Garnefski. Leur musique techno/house a été influencée par une danse des années 1920, le Charleston.

Ma fille prend ses envols… 🙂

(Lancer le diapo puis visionner en plein écran flèche en bas à droite du cadre)

Lignières Historique – Du 5 au 7 juillet 2013

Vue du circuit de Lignières
Vue du circuit de Lignières@NIKON F4s

La nostalgie et les odeurs d’huile de ricin seront au rendez-vous sur l’unique circuit suisse!

Avis pour les amateurs de belles voitures et de Photographies…à ne pas manquer!

Sur le légendaire circuit de compétition situé entre Bienne et Neuchâtel, ils seront à nouveau plus de 70 voitures de sport et de course historiques, motos de compétition et side-cars à se présenter au départ.

Lignières Historique

F2, F3, Formule 3000, prototypes de sport, véhicules de compétition et de sport exclusifs des années 1928 à 1990.

Il n’existe probablement aucun pilote de compétition suisse qui, durant la période 1961 à 1998, n’ait effectué des entraînements, voire des courses à Lignières. «Lignières Historique» veut faire revivre ces glorieux évènements qui ont marqué le sport automobile helvétique avec, entre autres: Hansmarkus Huber qui, en 1961, avait accompli un des premiers tours sur ce circuit ou encore Nico Müller, la nouvelle étoile montante du sport motorisé suisse. Dimanche, le spécialiste des courses de voitures de tourisme Fredy Barth et la légende vivante des rallyes, Philippe Camandona, animeront les épreuves.

Rolf Biland et Kurt Waltisberg à nouveau au départ

Pour assurer le spectacle historique, on fera confiance – entre autres – à Urs Manz et Bruno Löpfe, les champions suisses en side-car de 1980. Ce même dimanche, ils se mesureront aux septuples Champions du Monde side-car Rolf Biland et Kurt Waltisper.

Vendredi 5 juillet 2013

10 h à 16 h Présentations des véhicules

  • Sur la Place Centrale à Bienne
  • Sur la Place du Port à Neuchâtel

Dès 14 h Mise en place du Paddock à Lignières (entrée gratuite)

Samedi 6 juillet & dimanche 7 juillet 2013

9 h – 17 h au Circuit de Lignières

  • 10 plateaux de véhicules regroupant les véhicules de course et les voitures de sport, des motos de compétition et les side-cars
Vols en hélicoptère et Expo: Renault F1 – Honda Moto – Michelin

Source TCS