À l’écoute du Temps avec le “Titanic”

l’OFCOM est profondément lié à la radiocommunication. Même si la Suisse n’a pas d’accès direct à la mer, la radiocommunication maritime occupe une place importante dans les tâches journalières de l’Office…Et c’est reparti pour une année, l’équipe de l’exposition vous propose un second voyage dans le temps, dans le monde fascinant des appareils de radiocommunication.

Titanic 16.4.2013
Titanic 16.4.2013

La maquette est réalisée au 100ème par Kenneth Hoover Harbaugh en 2001, sur la base des plans de l’original obtenus chez Harland and Wolff. Les matériaux utilisés sont pour la plupart des composites (résines polyesters, époxy), mousses polymérisées et aluminium. Poids : environ 25kg Réalisation : 1999 et 2001 (2150 heures) Lieu de construction : Chamby s/Montreux

L’équipe de l’exposition vous propose un second voyage dans le temps, dans le monde fascinant des appareils de radiocommunication. La piraterie radio laisse place à la radiocommunication maritime.

18.4.2013BAKOM@Titanic
18.4.2013 BAKOM@Titanic

Le nom de Guglielmo Marconi vous dit quelque chose? Et celui de Samuel Finley
Breese Morse? Et le Titanic? Autant de références qui ont façonné l’histoire de la radiocommunication en mer. L’influence de la télégraphie sans fil, à savoir du morse, a été telle que la navigation a pris un autre visage. Dans l’aventure humaine, cette technologie a constitué un trait d’union entre mer et terre ainsi qu’un élément indispensable pour la sécurité maritime

Bien sûr, les technologies se sont développées à grande vitesse depuis la fin du XIXe siècle, une époque marquée par les premiers essais de transport de l’énergie électrique sans support filaire. Les systèmes radio de sécurité se sont multipliés et dès les années 1980 des satellites sont venus agrandir la famille des installations de radiocommunication dédiées au domaine maritime.

Les trésors dormants chez quelques collaborateurs et retraités de l’OFCOM ou chez d’autres personnes privées a permis à l’équipe de l’exposition de mettre en valeur ces technologies passées ou présentes.

L’OFCOM est profondément lié à la radiocommunication. Même si la Suisse n’a pas d’accès direct à la mer, la radiocommunication maritime occupe une place importante dans les tâches journalières de l’office. En effet, les bateaux commerciaux naviguant en mer ou sur les voies de navigation internes et battant pavillon suisse doivent disposer d’une concession pour les installations de radiocommunication utilisées à leur bord. L’OFCOM octroie également les concessions nécessaires pour l’utilisation de telles installations sur les bateaux de plaisance suisses. Leurs utilisateurs doivent en outre posséder un certificat radio maritime délivré notamment par l’OFCOM à l’issue d’un examen.

Nous espérons que vous naviguerez sans perturbation au cœur de notre exposition. Profitez de ces bons moments, les appareils seront là jusqu’en avril 2014.

Texte: Michel Rebetez OFCOM

Le RMS Titanic est un paquebot transatlantique britannique de la White Star Line, construit sous l’initiative de Joseph Bruce Ismay en 1907. Il a été conçu par l’architecte Thomas Andrews des chantiers navals Harland & Wolff. La construction débute en 1909 à Belfast et se termine en 1912. C’est le plus luxueux et le plus grand paquebot jamais construit alors. Il appartient à la classe Olympic avec ses deux sister-ships, l’Olympic et le Britannic.

La coque du Titanic est pourvue de seize compartiments étanches servant à protéger le navire en cas de voies d’eau ou d’avaries importantes. Les médias de l’époque lui donnent ainsi une image de navire fiable, même si, contrairement à la légende diffusée après le naufrage, il n’a jamais été considéré comme insubmersible. Lors de son voyage inaugural, de Southampton à New York via Cherbourg et Cobh (« Queenstown », à l’époque), il heurte un iceberg sur tribord avant, le 14 avril 1912 à 23 h 40 (heure locale). Il coule le 15 avril 1912 à 2 h 20 au large de Terre-Neuve. Entre 1 490 et 1 520 personnes disparaissent, ce qui fait de cet événement une des plus grandes catastrophes maritimes en temps de paix et la plus grande pour l’époque.

Le drame met en évidence les faiblesses des navires de l’époque concernant le nombre de canots de sauvetage limités et les carences dans les procédures d’évacuations d’urgence. Le puissant émetteur TSF a permis d’appeler à l’aide, mais dans des conditions controversées, qui s’ajoutent à une polémique financière. Des conférences internationales seront par la suite organisées, entraînant des changements de réglementation encore en vigueur un siècle après la catastrophe.

English: March 6, 1912: Titanic (right) had to...
English: March 6, 1912: Titanic (right) had to be moved out of the drydock so her sister Olympic, which had lost a propeller, could have it replaced. Français : Les paquebots Olympic et Titanic côte à côte aux chantiers Harland & Wolff pendant un changement d’hélice du premier. (Photo credit: Wikipedia)

L’épave du Titanic est localisée le 1er septembre 1985 par le professeur Robert Ballard. Elle gît à 3 843 mètres de profondeur à 650 km au sud-est de Terre-Neuve. L’histoire du paquebot a marqué les mémoires, entraînant la rédaction de nombreux ouvrages (historiques ou de fiction) et la réalisation de longs métrages dont le film du même nom Titanic de James Cameron, sorti en 1997 et ayant entraîné un important regain d’intérêt pour le paquebot et son histoire. Les médias se ré-intéressent au navire à l’occasion du centenaire du naufrage du Titanic, en avril 2012.

Extrait de sa découverte

14 avril 1912
  • 5h00 Phillips et Bride viennent de remettre en marche la radio du Titanic après une défaillance survenue dans la soirée du 13 avril 1912 et qui avait laissé le bateau sans communication durant un peu plus de 7 heures.
  • 9h00 Le capitaine Smith reçoit un message en provenance du Caronia lui indiquant la présence de glace et d’icebergs par 42° Nord, entre 40° et 51° Ouest.
  • 11h40 Un autre message arrive du Noordam réitérant les mêmes propos.
  • 13h40 Baltic au Titanic: “Message reçu du vapeur Athinai signalant de grandes quantités de glace à 41.51° de latitude Nord et 49.52° de longitude Ouest. L’Athinai signale aussi qu’un pétrolier allemand, le Deutschland, a rapporté lui aussi de grandes quantités de glace à 40.42° de latitude Nord et 55.11° de longitude Ouest. Nous sommes avec vous Titanic et bon succès”.
  • 13h45 Harold Bride reçoit un message de l’Amerikan de la German Liner, un concurrent de la White Star, lui indiquant une grande quantité de glace dans le même secteur. Ce message n’a jamais été transmis à la passerelle de navigation.
  • 19h30 S.S. Antillian au R.M.S. Titanic: “18h30 à 42.3° de latitude Nord et 49.9° de longitude Ouest: trois énormes icebergs à 5 milles vers le sud des États-Unis.”
  • 19h50 S.S. Mesaba au R.M.S. Titanic: “Rapportons beaucoup de glace et de gros icebergs entre 42° et 41.25° de latitude Nord et 49° et 50.3° de longitude Ouest”.
  • 19h55 R.M.S. Titanic au S.S. Mesaba: “Message reçu, merci”.
  • 19h58 S.S. Mesaba au R.M.S. Titanic: “Stanley Adams opérateur radio demande à Phillips si le message a été donné au capitaine.” Jack ne donne aucune réponse à l’opérateur radio du Mesaba, mais il continue à transmettre les messages des passagers à Cap Race, Newfoundland.
  • 23h00 (environ)R.M.S. Californian au R.M.S. Titanic: “Nous arrêtons, sommes entourés de glace.”
  • 23h10 (environ)R.M.S. Titanic au R.M.S Californian: ”Dégagez, taisez-vous, je suis occupé, je suis en communication avec Cap Race.”
  • 23h15 (environ)R.M.S. Titanic à Cap Race: “Excusez-moi, pouvez-vous répéter? interférence”. Entre 23h35 et 23h45 (approximativement) le capitaine Smith informe Phillips et Bride que le Titanic viens de heurter un iceberg et leur demande de se préparer à lancer un message de détresse. S’ensuivent de nombreux messages avec plusieurs navires en mer.

15 avril 1912

  • 01h55 Cape Race au Virginian: “Nous n’avons pas entendu Titanic depuis environ une demi- heure. Ils n’ont peut être plus de puissance.” Pendant cette période Phillips et Bride luttent avec un chauffeur qui est entré dans la salle radio et essaie de voler la veste de sauvetage de Phillips. Bride tient le chauffeur, alors que Phillips le frappe. Le chauffeur s’écroule et est sans connaissance.
  • 02h05 (environ)Le capitaine Smith entre pour la dernière fois dans la pièce réservée aux communications radio (TSF) et dit à Bride et à Phillips ” Vous avez fait votre devoir, vous ne pouvez faire plus. Je vous libère et maintenant, c’est chacun pour soi.” Le capitaine sort et Phillips continue de transmettre le message de détresse CQD.
  • 02h17 Virginian appelle le Titanic et lui suggère d’essayer le positionnement de secours, mais il ne reçoit aucune réponse.
  • 02h20 Virginian à Olympic: “Avez-vous entendu le Titanic?” Olympic: “Non. Aucune réponse de lui.”
  • 02h20 C’est l’heure officielle à laquelle le Titanic a coulé à 41.46° de latitude Nord et 50.14° de longitude Ouest selon les données transmises par le Carpathia dans son message à l’Olympic lors des opérations de sauvetage.

James Cameron raconte comment c’est arrivé

 

Les opérateurs radio du Titanic ont joué un rôle clé dans le sauvetage de ceux qui ont eu la chance d’avoir une place dans un canot. Croyez-vous que si Jack et Harold n’avaient pas réussi à remettre le transmetteur radio du Titanic en fonction au début de la matinée du 14 avril 1912, il y aurait eu 700 survivants? Sans eux, il n’y aurait eu personne pour nous raconter les circonstances de ce terrible naufrage.

Conséquences pour la sécurité en mer

Cette tragédie a été le début de la mise en place de mesure de sécurité. Arthur Rostron, le capitaine du Carpathia, a soumis une série de recommandations, qui ont presque toutes été adoptées intégralement. Depuis, tout bateau doit avoir à son bord des opérateurs radio en fonction 24 heures sur 24. Les codes d’urgence ont été uniformisés et la radio doit servir les intérêts de la navigation avant le confort des passagers. À la suite de cet accident maritime, les hautes instances de tous les pays impliqués dans le trafic maritime ont réussi à jeter les bases d’une réglementation uniforme dans tous les pays.

Titanic

 

Remenbering Titanic