Salon de l’auto PALEXPO 2014

LES 24 HEURES DU MANS A PALEXPO

C’est une exposition exceptionnelle que le 84e Salon International de l’Automobile de Genève proposera, du 6 au 16 mars prochain, aux quelque 700’000 visiteurs attendus dans les halles de Palexpo. Avec la collaboration de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest), organisateur des 24 Heures du Mans, et le soutien de Rolex, chronométreur officiel, seront réunies une vingtaine de voitures ayant marqué l’histoire de ce qui reste la plus grande course automobile du monde.

1949 ferrari 166mm

Ces véritables joyaux mécaniques quitteront provisoirement le Musée Automobile de la Sarthe, ou les collections privées auxquelles elles appartiennent, pour célébrer une épreuve qui fêtera les 14 et 15 juin prochain sa 82e édition. Ce qui reste le plus impitoyable banc d’essais des technologies du futur proposera d’ailleurs une affiche particulièrement alléchante puisque Porsche – avec un tout nouveau prototype Hybride – fera son grand retour au Mans pour se mêler au duel Audi – Toyota de ces dernières années, alors que des prototypes 100% électriques ou à hydrogène se préparent à affronter bientôt le circuit de 13,6 km qui accueille bon an mal an quelque 250’000 spectateurs pour son épreuve-reine.

L’évènement sportif mondial No1

Créée en 1923 à l’initiative de l’ACO, cette première grande manifestation automobile longue durée est devenue, au fil des années et des exploits – mais aussi des drames – un rendez-vous incontournable. Au même titre que le GP de Monaco de Formule 1, le Rallye Monte-Carlo ou les 500 Miles d’Indianapolis, le grand marathon mécanique de la Sarthe s’est élevé au rang de véritable mythe, de par son format évocateur, sur deux tours d’horloge, et l’intensité d’une compétition devenue légendaire. En 2012, un sondage de la prestigieuse société Américaine National Geographic plaçait même les « 24 Heures du Mans » en tête de tous les évènements sportifs mondiaux, devant les Jeux Olympiques ou la Coupe du Monde de Football.

A la rencontre du mythe

Rares sont les écuries ou les constructeurs automobiles, les accessoiristes, les sponsors et bien évidemment les pilotes, à être restés insensibles à l’attrait d’un éventuel triomphe au Mans. Ce n’est pas un hasard si les plus grands s’y sont imposés, et c’est ce fabuleux voyage dans le temps, à la rencontre des noms qui ont écrit l’histoire du Mans et de l’automobile, qui est offert sur un grand espace de 1800 m2 dans la nouvelle halle 3 de Palexpo. De la Chenard&Walcker victorieuse de la première édition, en 1923, à la formidable Audi R18 E-Tron Quattro Hybride, dernière gagnante en titre, en passant par les inoubliables Bentley Speed Six, Ferrari 166MM, Jaguar (D et XJR9), Ford GT40, Matra 670, Porsche (917, 956, et GT1) ou encore Peugeot (905 et 908), les voilà toutes réunies, entre autres, pour le plaisir des yeux et d’une évocation riche en souvenirs parfois exaltants.

Sauber Mercedes, Faessler, la Suisse qui gagne

La Suisse – qui a vu pas moins de 141 pilotes se qualifier pour prendre le départ des « 24 Heures », et 31 y fêter une victoire dans les diverses catégories de bolides acceptés – est d’ailleurs bien présente. Avec, en tête de liste, la Sauber Mercedes C9 tout droit sortie du musée de Hinwil, siège du constructeur Zurichois, qui permit à Mercedes de fêter un « doublé » retentissant en 1989, assortie des deux titres de Champion du monde (pilotes et constructeurs) la même année. Plus près de nous, l’Audi R18 E-Tron Quattro était co-pilotée en 2012 par le Schwitzois Marcel Faessler, premier – et unique – Suisse vainqueur au Mans (deux fois de suite, même), et sacré champion du monde. On n’oubliera pas, pour l’anecdote, la Rondeau M379B – premier constructeur « privé » à remporter les 24 Heures du Mans, en 1980 – dont le moteur V8 Ford Cosworth de F1 sortait des ateliers du préparateur Vaudois Heini Mader, basé à Gland.

SOURCE: Palexpo Suisse

Découvrez les photos des 20 véhicules présentés à Palexpo dans la galerie photos!

 

Lignières Historique – Du 5 au 7 juillet 2013

Vue du circuit de Lignières
Vue du circuit de Lignières@NIKON F4s

La nostalgie et les odeurs d’huile de ricin seront au rendez-vous sur l’unique circuit suisse!

Avis pour les amateurs de belles voitures et de Photographies…à ne pas manquer!

Sur le légendaire circuit de compétition situé entre Bienne et Neuchâtel, ils seront à nouveau plus de 70 voitures de sport et de course historiques, motos de compétition et side-cars à se présenter au départ.

Lignières Historique

F2, F3, Formule 3000, prototypes de sport, véhicules de compétition et de sport exclusifs des années 1928 à 1990.

Il n’existe probablement aucun pilote de compétition suisse qui, durant la période 1961 à 1998, n’ait effectué des entraînements, voire des courses à Lignières. «Lignières Historique» veut faire revivre ces glorieux évènements qui ont marqué le sport automobile helvétique avec, entre autres: Hansmarkus Huber qui, en 1961, avait accompli un des premiers tours sur ce circuit ou encore Nico Müller, la nouvelle étoile montante du sport motorisé suisse. Dimanche, le spécialiste des courses de voitures de tourisme Fredy Barth et la légende vivante des rallyes, Philippe Camandona, animeront les épreuves.

Rolf Biland et Kurt Waltisberg à nouveau au départ

Pour assurer le spectacle historique, on fera confiance – entre autres – à Urs Manz et Bruno Löpfe, les champions suisses en side-car de 1980. Ce même dimanche, ils se mesureront aux septuples Champions du Monde side-car Rolf Biland et Kurt Waltisper.

Vendredi 5 juillet 2013

10 h à 16 h Présentations des véhicules

  • Sur la Place Centrale à Bienne
  • Sur la Place du Port à Neuchâtel

Dès 14 h Mise en place du Paddock à Lignières (entrée gratuite)

Samedi 6 juillet & dimanche 7 juillet 2013

9 h – 17 h au Circuit de Lignières

  • 10 plateaux de véhicules regroupant les véhicules de course et les voitures de sport, des motos de compétition et les side-cars
Vols en hélicoptère et Expo: Renault F1 – Honda Moto – Michelin

Source TCS

Landeron Classic 2013 – Véhicules jusqu’à 1978

Fontaine du Vaillant dans le Vieux-...
Fontaine du Vaillant dans le Vieux-Bourg du Landeron (NE) (Photo credit: Wikipedia)

C’est à l’initiative de Monsieur Cyril Cuche, passionné de voitures anciennes, et avec l’appui de l’Association de la Vieille du Landeron (AVVL) que naquit l’idée d’organiser une rencontre de voiture ancienne dans ce magnifique écrin qu’est le Bourg du Landeron.

Un comité de spécialiste s’est créé sous la houlette de Cyril afin d’assurer la crédibilité de l’évènement, l’AVVL restant en toile de fond pour en assurer la logistique et le matériel.
La première édition eu lieu le samedi 7 juin 2008 par un temps froid et pluvieux et, malgré ces conditions défavorables c’est tout-de-même 95 véhicules qui participèrent à cette grande première. Depuis le nombre de véhicules ne cessant d’augmenter le parking au nord du château est également utilisé par la manifestation.
Un orchestre de Jazz anima cette première édition.

Les participants jouèrent le jeu du costume en relation avec leur véhicule et cette tradition est devenue incontournable du Landeron Classic.

Cette année, une exposition de photographie de Michel Villard sur le thème du Landeron Classic a été présentée pour l’occasion au musée de l’Hôtel de Ville. Pour ma part, se fut la deuxième année consécutive au Landeron classic, merveilleux instants de partages de ce samedi 1er juin dont voici un petit montage souvenir…

Bien à vous tous, merci au comité de nous faire rêver et à l’année prochaine…

Yves

Lien des anciennes éditions en images