Skyfall

Skyfall est le 23e film d’espionnage britannique de la saga James Bond réalisé par Sam Mendes, prévu pour le 26 octobre 2012.

Cinéma Rex Biel-Bienne 10.11.2012 … 379 personnes dans la salle… Une ambiance génial… Le générique avec Adèle superbe, une scène d’ouverture ou Bond poursuit à moto Patrice dans le bazar d’Istanbul, à couper le souffle, la ville de Shanghai en vue aérienne la nuit « magique » le MI6 attaqué à Londres et j’en passe… Un des meilleurs Bond…  ;)

Daniel Craig incarnera pour une troisième fois l’agent secret après Casino Royale et Quantum of SolaceJudi Dench reprend pour la septième fois le rôle de M.

 

Skyfall se situe en Ecosse. Le manoir des Bond repose sur cette terre. C’est le lieu où a grandit James. Un soir, Kindcade annonce à James qu’il a perdu ses parents dans un accident et lui ordonne de s’enfuir par une porte secrète dissimulée dans la cheminée. Cette porte secrète dévoile tout un passage secret qui passe sous la lande. C’est aussi par là que pase M et Kindcade pour échapper au hommes de Silva. Dans la lande se trouve une petite chapelle et un petit cimetière où l’on peut trouver les tombes de Andrew Bond et de Monica Delacroix Bond les parents de James, mais c’est aussi à cet endroit que M et Silva trouvent la mort.

Après une opération à Istanbul qui se termine mal, James Bond est porté disparu et présumé mort. En même temps, l’identité de tout agent du MI6 infiltré chez les terroristes est diffusée sur internet et M devient l’objet d’un examen par le gouvernement sur sa gestion de la situation. Lorsque le service lui-même est attaqué, la réapparition soudaine de James Bond donne à M, le prétexte qu’elle doit retrouver et arrêter un bandit évadé, Raoul Silva, dangereux et affirmant un lien personnel avec chacun d’eux. Mais, comme il suit une piste de Londres à Shanghai, la loyauté de Bond envers M est contestée et certains sombres secrets de son passé reviennent la tourmenter et la mettre en danger.

 

La belle Bérénice Marlohe un superbe rôle mais de très courte durée…

Défilé du Café Vert Director’s Cut

Défilé de mode d’un genre particulier à la Résidence « Les Roches », à Orvin un 25 août 2012

Photos et Film de « Heartinstars »

Musique: Continuous DJ Mix By Zweiohrküken (Original Motion Picture Soundtrack)

Cette idée a jailli de l’esprit d’Ursule Steiner, fleuriste à La Heutte, et de Pascale Berlincourt, animatrice au Café vert, un atelier de création et de réflexion de la Paroisse réformée de Rondchâtel (qui regroupe les communes jurassiennes bernoises d’Orvin, Péry, La Heutte, Frinvillier, Vauffelin, Romont et Plagne), principal sponsor du projet avec Terre nouvelle.

Pascale Berlincourt, qui est également infirmière en psychiatrie aux « Roches » et habilleuse au Théâtre Bienne-Soleure, explique le sens de la démarche: « J’ai voulu créer un échange intergénérationnel entre anciennes de la résidence et de la paroisse, détentrices d’un riche savoir en matière de tricot, de couture, et jeunes à la féconde créativité.

Avec l’appui de stylistes amatrices, nous avons imaginé une ligne de vêtements libérée des diktats de la mode et de l’influence des grandes marques. » Et d’ajouter: « Une équipe de 35 personnes a œuvré depuis octobre 2011 pour mener à bien ce projet. Dans le détail, ce dernier a mobilisé une dizaine de chercheuses en tendances, 25 tricoteuses et couturières, pour la plupart résidentes du home, alors qu’une trentaine de personnes prêteront main-forte le jour du défilé. »

Un grand privilège de photographier le défilé tout au long de la journée pour en tirer les meilleures images sur cette rétrospective HD.

Marie Guerne 100 ans est un mannequin à l’élégante chevelure blanche, tirée à quatre épingles fait son entrée en Diashows spectaculaire au début du film!

Au cœur de cet événement, lequel mettra en scène des mannequins de 8 à 100 ans, la revalorisation des vêtements de seconde main, le vintage, la customisation, sur fond de collaboration artistique entre anciens et jeunes.

Marie Guerne est une des principales stars d’un projet original, à la croisée de l’écologie, de la consommation durable et de la solidarité entre générations: « Au Fil du Temps », un défilé de mode organisé dans la cour de la Résidence « Les Roches », à Orvin.

Auteur du texte: Eugenio D’Alessio pour l’Apic

 Diashow générique de fin

Sur une musique de: Keri Hilson  I Like  Original Motion Picture Soundtrack « Zweiohrküken »

Ana@cafévert
Ana@cafévert

Lien:

Café vert

Nathalie@Anita2012

« Prairies et forêts sont la toile de fond de cette région à la fois belle et discrète. Les nombreux sentiers du Mont Sujet permettent de bien jolies balades, quelle que soit notre condition physique.

Le décor est splendide, mais mon regard a surtout été attiré par la beauté magique d’un double coeur naturel et de deux TopModèles …

Superbes découvertes mais aussi superbe endroit pour une ap-midi de délires Photographiques…

Ces touches colorées, tout en finesse, donnent à la nature une richesse qui force l’admiration. » Même en noir et blanc…

Ela Rose: I Can Feel…Je peux sentir…Le coeur, les arbres, les feuilles, l’air du vent, le soleil…

 

…Quelques délires Photographiques…Bien à vous 

 

Gasteräspitz@2012

À l’occasion du 700 ème visiteur du site, j’ai édité et mis à jour cette page le 26 octobre 2012, celle-ci était prête depuis la conception du site vers le 5 octobre 2012.

2821.70m
2821.70m

Il s’agit en fait de la première page que j’ai élaboré et mis au point, mais pas publié de suite…

Sunnbüel (Kandersteg)-Waldhaus (Gasterntal)-Balmhornhütte-Wildelsigengrat-Gasteräspitz 2821.70m

Cette magnifique randonnée, effectuée dans des conditions météo parfaites, m’a conduit de la Gasterntal à son sommet balcon, la Gasteräspitz. Ce sommet est décrit dans plusieurs guides, dont « Berner Hausberge » (AT Verlag, Fredy Joss) alors que le point 2821.7 situé le long de la Wildelsigengrat ne porte aucun nom sur la carte officielle au 1:25’000. Apparemment ce joli promontoire qui domine la Gasterntal n’a été nommé que récemment (2004).

L’accès au sommet ne comporte aucune difficulté et est accessible à n’importe quel randonneur au pied sûr. Comme la dénivellation à surmonter est importante, on peut passer la nuit à la Balmhornhütte si souhaité. La montée à la Balmhornhütte est très intéressante: le sentier est parfois exposé mais parfaitement entretenu et équipé de câbles aux endroits-clé. A partir de la Balmhornhütte, on quitte le balisage officiel. Par bonne visibilité, impossible toutefois de se perdre (traces bien visibles et cairns). Le sentier rejoint la Wildelsigengrat à travers prairies et rocailles, avec toujours l’imposant Balmhorngletscher en toile de fond. A mesure que l’on prend de l’altitude, la vue se fait de plus en plus impressionnante : Doldenhorn et Blümlisalp vus « de derrière », Kanderfirn, Eiger Mönch Jungfrau, Hockenhorn, Lötschepass et Alpes valaisannes.

Si on redescend par le même chemin, la balade peut être classée T3 . Du point 2729, un balisage rouge indique « Gastern ». La voie est équipée de deux cordes fixes mais entre-deux il y a des passages délicats où il est important de repérer les marques rouges (pas très visibles) afin de ne pas se fourvoyer dans des lieux encore plus inhospitaliers… Il est impossible de ne pas déclencher de chutes de pierres…

Premier grand défi à 44 ans et première grande montée pour moi non sans peines…Un 3000m c’est pas tous les jours!

Ana, Yves 9 septembre 2012

Des idées Lumineuses voyages dans ma tête à presque 3000m soit l'élaboration du site: yveserismann@photographies
Des idées Lumineuses voyages dans ma tête à presque 3000m soit l’élaboration du site: theheartinstars

Tour de Moron

Sortie découverte du 21 octobre 2012

La tour en chiffres: La tour de Moron est située au lieu dit Prés de la Croche, sur le territoire communal de Malleray. Le terrain qui l’accueille appartient toutefois à la commune mixte de Pontenet.La hauteur totale de la Tour hors sol est de 29,97 m. L’altitude à sa base est de 1328,2 m; 1354,1 m à la plate-forme panoramique, dont la vue s’étend des Vosges aux Alpes. Des panneaux idactiques traitant de la géologie, de la paléontologie, de la faune et de la flore régionales, un travail de la pierre, de la protection et de l’environnement et des produits du terroir sont implantés dans les environs immédiats.La construction de la Tour, d’un coût avoisinant les 3 millions de francs, a nécessité 350 tonnes de pierre calcaire; 130 m3 de béton pour le noyau; 100 tonnes d’acier d’armature et 20 tonnes de charpente métallique.Le poids total de la Tour avoisine les 1000 tonnes et le diamètre extérieur du noyau est de 5,68 m. Elle a été conçue de manière à pouvoir affronter des vents de 200km/h et des tremblements de terre de 6,5 sur l’échelle de Richter.

Le maître d’ouvrage est la Fondation tour de Moron; la direction locale des travaux a été assurée par la commission de surveillance de la Halle des maçons de Moutier.

Pour accéder au sommet, le visiteur devra escalader 191 marches en pierre et 18 marches métalliques.

700 apprentis et leurs maîtres de pratique se sont succédé de 2000 à 2004, de mai à octobre, à raison de cours de deux semaines, sur le chantier de la Tour. 65’000 heures de travail ont été nécessaires pour mener à terme la construction.

Les équipes étaient logées dans le chalet du Ski-Club Perrefitte, situé à 300 m en contrebas.

Chaque volée a été conviée à un apéritif offert par la commune de Champoz, ainsi qu’à la visite du fumoir local.

La tour de Moron a été honorée du prix de la sécurité de la SUVA en 2003 et du prix de
l’Assemblée interjurassienne en 2004.

Comment s’y rendre…

De la volonté des concepteurs, l’accès à la tour de Moron doit se faire prioritairement à pied ou par des moyens non motorisés. Plusieurs itinéraires de randonnée pédestre et de circuits de VTT ont été élaborés avec le concours de l’Association bernoise de tourisme pédestre et le Syndicat du service de l’emploi de la Vallée de Tavannes et du Petit-Val. En voiture, la Tour est accessible depuis Malleray. Les automobilistes doivent suivre les indications « tour de Moron » et emprunter la charrière non goudronnée. Quelques places de parc sont disponibles au sommet. Une restriction d’accès a été introduite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bond@007

Aux Fan’s de James Bond…

La page est actuellement en construction

Suis devenu Fan de 007 en 1978, j’avais 10 ans…

Je reçu comme cadeau la miniature de la Lotus blanche Amphibie, elle trône sur mon étagère de salon encore aujourd’hui au milieu de la collection des appareils de photos…

Cette année là sortait « l’Espion qui m’aimait » encore aujourd’hui un de mes préférés…

Résumé:

Pour retrouver des sous-marins nucléaires russe et britannique qui ont mystérieusement disparu, James Bond fait équipe avec l’agent soviétique Anya Amasova. Leur mission les conduit à affronter un ennemi redoutable, Requin, un géant de plus de deux mètres quasiment indestructible et armé d’une mâchoire en acier aussi coupante qu’un rasoir. 007 devra également affronter Karl Stromberg, l’employeur de Requin. Stromberg veut se servir des sous-marins nucléaires qu’il a volé pour détruire le monde et créer une cité sous-marine.

Un hommage particulier à:

Ian Lancaster Fleming, né le 28 mai 1908 à Mayfair, à Londres, décédé le 12 août 1964 à Cantorbéry, est un écrivain britannique.

Il est le père du héros de fiction James Bond. Ce dernier tire son nom de l’ornithologue américain James Bond comme l’a expliqué Fleming dans une interview. Les nombreux romans mettant en scène l’agent 007 ont connu un succès mondial et de nombreuses adaptations au cinéma1

Ian Fleming a écrit quatorze volumes des aventures de James Bond qui ont toutes été portées au grand écran. Les traductions proposées par les Presses internationales, Plon et Bragelonne, sont différentes.

  • 1953 : Casino Royale, (Espions faites vos jeux[Presses Internationales, 1960] réédité chez Plon en 1964 sous le titre CASINO ROYAL et chez Bragelonne en 2006 sous le titre CASINO ROYALE
  • 1954 : Live and Let Die, (Requins et services secrets[Presses Internationales, 1959] réédité chez Plon en 1964 sous le titre VIVRE ET LAISSER MOURIR et chez Bragelonne en 2007 sous le titre VIVRE ET LAISSER MOURIR
  • 1955 : Moonraker, (Entourloupe dans l’azimut[Gallimard, 1958] réédité chez Gallimard en 2002 sous le titre MOONRAKER et chez Bragelonne en 2008 sous le titre MOONRAKER
  • 1956 : Diamonds Are Forever, (Chauds les glaçons !)[Gallimard, 1957] réédité chez Gallimard en 1973 sous le titre LES DIAMANTS SONT ÉTERNELS et chez Bragelonne en 2010 sous le titre LES DIAMANTS SONT ÉTERNELS
  • 1957 : From Russia With Love, (Échec à l’Orient-Express[Presses Internationales 1960] réédité chez Plon en 1964 sous le titre BONS BAISERS DE RUSSIE
  • 1958 : Dr No, (Docteur No[Presses Internationales 1960] réédité chez Plon en 1964 sous le titre JAMES BOND CONTRE DR NO
  • 1959 : Goldfinger, (Opération Chloroforme[Presses Internationales 1960] réédité chez Plon en 1964 sous le titre GOLDFINGER
  • 1962 : The Spy Who Loved Me, (Motel 007[Plon, 1966]

Place à 2012 jusqu’en 1962…

Skyfall

Les agents britanniques James Bond (Daniel Craig), nom de code 007 et Eve (Naomie Harris) sont à Istanbul, dans une mission impliquant le meurtre d’une section du MI6 et le vol d’un disque dur contenant les identités de tous les agents de l’OTAN infiltrés dans des organisations terroristes.

Bond et Eve prennent le meurtrier en chasse sur ordre de M dans le but de récupérer le disque dur. Une course poursuite s’engage à moto sur les toits jouxtant le grand Bazar et la basilique Sainte-Sophie, puis sur un train en direction de la campagne, où Bond est blessé à l’épaule. Alors que les deux hommes luttent sur le toit du train, Eve, risquant de voir le meurtrier s’échapper définitivement avec le disque, reçoit de M (Judi Dench) l’ordre express d’abattre la cible. Elle rate son tir et touche Bond, provoquant sa chute du train vers le précipice en contrebas. Bond est laissé pour mort.

Quantum of Solace

L’action du film reprend une heure après les évènements de Casino Royale. James Bond interroge M. White pour en apprendre d’avantage sur son organisation. Mais lorsque celui-ci s’enfuit d’une antenne du MI6 à Sienne, M remet en question la loyauté de 007, celui-ci n’ayant que l’objectif de sa vendetta dans sa tête. Envoyé en mission, il croise la route d’un philanthrope sauvage ayant de sombres projets…

La course poursuite d’ouverture du film a été tournée sur les bord du lac de Garde près de Limone sul Garda.

Casino Royale

James Bond vient d’être nommé agent 00 par le MI6. Après une mission se terminant à la destruction d’une ambassade à Madagascar, Bond est envoyé en vacances à Nassau. Là-bas, il rencontre des agents terroristes qui travaillent pour un certain Le Chiffre. Bond le poursuivra jusqu’au Monténégro et y mènera sa première mission, qu’il surpassera au prix d’importants sacrifices…

Après la mort de Vesper Lynd, dont Bond était éperdument amoureux…sa loyauté envers M est remise en question : il ne s’occupe pas d’exécuter sa mission dans Quantum of Solace mais mène sa vendetta personnelle, allant même à tuer des agents.

Die Another Day

James Bond est en mission en Corée du Nord suite à une enquête sur des armes et des diamants de contrebande. Mais quelqu’un le trahit et il se fait capturer, puis torturer.

Un an plus tard, il est relâché lors d’un échange contre Zao, l’un des trafiquants, le seul qui connaît l’identité du traître.

Abandonné par le MI6, Bond mène son enquête en solo de Hong Kong à Londres pour savoir qui l’a trahi et qui est ce mystérieux Gustav Graves à qui tout réussit. Pendant ce temps, Bond fait la connaissance de Jinx, une femme assez mystérieuse à deux identités.

M lui propose de revenir à son poste d’agent 007 et l’envoie en Islande où il fait également la connaissance de Miranda Frost, une agente du MI6, alors qu’il commence à percer l’identité de Gustav Graves et à découvrir le secret de son dangereux projet.

Cependant, Bond n’est pas au bout de ses surprises…

Vous vous souvenez  certainement de la scène d’ouverture… voici un extrait sur le tournage à Hawaï

 

The World Is Not Enough

Après l’enlèvement de la fille de Robert King, un magnat du pétrole, ce dernier se confie au MI6. M, chef du MI6 et amie de Robert lui dit que donner la rançon demandée par les terroristes serait une erreur. Finalement, sa fille Elektra fuit les terroristes en les séduisant. Plus tard, James Bondretrouve à Bilbao l’argent de Robert King, mais un des terroristes essaie de le tuer mais est aussitôt éliminé par un sniper. À Londres, au MI6 , Bond remet l’argent à King mais l’épinglette de ce dernier rentrant en contact avec les billets, explose. Bond et M survivent à l’explosion mais une femme dans un bateau sur la Tamise essaie de tuer 007. Ce dernier monte à bord du bateau de pêche de Q et la poursuit. La poursuite se termine avec le suicide de la femme et l’épaule de Bond disloquée.

Plus tard, après l’enterrement de Robert King, M et Bond se retrouvent en Écosse, au MI6. Là-bas, 007 comprend que le chef des terroristes se nomme Victor Zokas, soit Renard. M se confie à Bond et pense qu’Elektra est en danger, et donc, qu’elle est la prochaine cible de Renard.

Tomorrow Never Dies

Dans ce film, Bond doit affronter Elliot Carver, un magnat de la presse mondiale dont le principal outil de communication est son journal Tomorrow, édité dans plusieurs continents sous des titres différents (Demain et Morgen, par exemple). Ce dernier prévoit de déclencher une guerre entre le Royaume-Uni et la Chine, qui conduirait à un conflit nucléaire mondial. 007 est secondé par Wai Lin, une employée des services de renseignements chinois.

L’action débute avec le torpillage d’un navire britannique, le Devonshire, en pleine mer de Chine méridionale. Deux chasseurs chinois survolent le navire, l’accusant d’avoir pénétré en eaux chinoises, ce que dément l’équipage britannique, le satellite de positionnement les désignant comme naviguant toujours en eaux internationales.

Un navire furtif s’approche du navire britannique et le torpille avec une perforeuse. Dans le même temps, l’équipage du navire furtif détruit un des deux chasseurs chinois. Le Devonshire coule et les survivants sont assassinés par les marins du navire furtif, devant des caméras. Le navire furtif se révèle être sous le contrôle d’Elliot Carver, puissant magnat de la presse dirigeant l’empire médiatique du Carver Media Group Network (CMGN), et de son bras droit, M. Stamper.

Ainsi, les Britanniques, persuadés que la destruction de leur navire est due aux Chinois, menacent le pays et la crainte d’un conflit nucléaire est relayée par les publications du CMGN.

GoldenEye

L’action débute en 1986 à Arkhangelsk, dans un complexe d’armes chimiques près d’un impressionnant barrage. L’Union soviétique n’a plus sa grandeur d’antan et commence à se désagréger, mais continue d’armer des terroristes internationaux. James Bonda pour mission de rejoindre son collègue 006 (Alec Trevelyan) dans le complexe puis de faire exploser l’usine.

Un avion léger survolant les lieux dévoile le barrage, sur lequel une grille de sécurité s’ouvre et laisse passer un personnage filmé bas, courant, habillé de rangers et de pantalon noir. Il s’approche du bord, se harnache et effectue un saut en élastique dans le plus grand silence. Arrivé au maximum de l’élasticité de la corde, il tire un grappin à l’aide d’un pistolet spécialement conçu et se pose sur une petite plate-forme servant de sortie aux conduits d’aération. Avec une sorte de pistolet laser, il découpe un passage. Son regard est déterminé.

Alec prépare alors sa double vengeance sous le pseudonyme de « Janus ». Sa première vengeance est contre l’Angleterre, car il est le fils de Cosaques de Lienz, collaborateurs des nazis vendus par les Britanniques à Staline à la fin de la Seconde Guerre mondiale et massacrés. Son père, survivant de cette tragédie, ne put s’en remettre et se suicida après avoir tué sa femme. À l’époque, Trevelyan n’avait que six ans et fut pris en charge par le MI6 avant de travailler pour le gouvernement britannique, qui croyait qu’il ne se souviendrait pas de ces événements. Son autre vengeance est envers Bond qui l’a défiguré.

Son plan : voler l’hélicoptère Tigre insensible aux IEM, l’utiliser pour envoyer à Severnaya un général russe à sa solde, Ouroumov, qui prendra possession des satellites GoldenEye et détruira leur centre de commande. Le dernier satellite de classe GoldenEyesera activé au-dessus de Londres après que Janus aura « braqué » informatiquement la Banque d’Angleterre, dissimulant son vol et faisant retomber l’Angleterre à l’âge de pierre via la destruction de toutes les données informatique essentielles : identité, monnaie…

License to Kill

En congés, James Bond assiste au mariage de Felix Leiter, agent de la CIA. À quelques heures de la cérémonie, les deux amis sont avertis de l’arrivée d’un trafiquant de stupéfiants, Franz Sanchez. Unissant leurs efforts, ils capturent le malfaiteur. Cependant, son complice Milton Krest le fait évader peu après avec l’aide de Killifer, un flic que Sanchez a corrompu. Avant de regagner son Q.G., Sanchez fait mutiler Leiter par un requin et exécuter son épouse.

Bond décide de venger son ami, malgré les sévères remontrances de M, qui le démissionne et lui retire son « permis de tuer ». Pour ce, il rencontre la seule agent de la CIA qui est sur l’affaire Sanchez, Pam Bouvier. La rencontre se finit par une fusillade déclenchée par l’homme de main de Sanchez, Dario. Bond et Bouvier fuient. Ils se mettent d’accord sur un prix pour que Pam lui conduise à un avion privée et devienne sa secrétaire. Ils se rendent à Isthmus City où Sanchez est propriétaire d’une banque et d’un casino de luxe. Là, Bond se fait remarquer en déposant un imposant montant d’argent à la banque et en misant beaucoup au casino. Ensuite, il rend visite à Sanchez pour être recruté. Il en profite pour distinguer l’épaisseur de la vitre. Bond part ensuite et se rend dans les cuisines et monte à bord d’un monte-charge. Il y grimpe dessus et rejoint le toit. Il descend alors en rappel jusqu’au bureau de Sanchez, où il dépose une bombe. Après il se rend sur le toit d’en face et aperçoit Pam et Heller. Il explose à distance la bombe, et prépare à tirer avec un fusil à lunette. Mais Bond est capturé par la police de Hong Kong qui cherche à capturer Kwang et son vendeur, Sanchez. Ce dernier intervient et neutralise les militaires chinois.

Depuis 1962, une multitude d’adaptations cinématographiques a vu le jour et c’est la longue série de films d’EON Productions qui a vraiment créé le mythe de James Bond, incarné par des acteurs successifs dont le premier a été Sean Connery. La production de ces films (23 en 2012) qui se poursuit encore constitue l’une des plus longues sagas cinématographiques. Quelques productions indépendantes mais officielles mettant en scène James Bond ont également été tournées.

Après la mort de Fleming en 1964, les aventures de Bond ont été successivement écrites par Kingsley Amis (sous le nom de Robert Markham), John Gardner et Raymond BensonCharlie Higson, puis Sebastian Faulks. Par ailleurs,John Pearson a écrit une biographie imaginaire de James Bond et, comme John Gardner et Raymond Benson, Christopher Wood a rédigé les novélisations de ses propres scénarios de films de James Bond.

Le James Bond Theme, la fameuse chanson qui accompagne le traditionnel générique des James Bond d’EON Productions, a été composé par Monty Norman en 1960 puis orchestré pour la première fois par John Barry pour James Bond contre Docteur No en 1962. À l’origine, cette chanson était une chanson créée par Monty Norman dans les années 1950 sous le titre de A House for Mister Biswas. La version « retouchée » donnera le James Bond Theme. La paternité de cette musique a été la source d’un long procès entre les deux auteurs, mais Monty Norman a finalement eu gain de cause en 2001.

Barry a continué la composition des musiques de onze films de Bond en plus de sa contribution (non créditée) pour Docteur No, et devient crédité avec la composition de 007, un morceau utilisé comme thème alternatif dans plusieurs films, tout comme le célèbre thème orchestré On Her Majesty’s Secret ServiceJames Bond Theme et On Her Majesty’s Secret Service ont tous deux été remixés de nombreuses fois par des artistes célèbres, tels que Art of NoiseMobyPaul Oakenfold et Propellerheads. Les Beatles ont utilisé une partie du James Bond Theme dans l’introduction de leur chanson Help.

John Barry fut suivi par d’autres compositeurs et producteur de musique comme George MartinBill ContiMichael KamenMarvin Hamlisch et Éric Serra. Depuis le début du xxie siècle, David Arnold est le compositeur choisi pour la série, et a récemment composé la musique de son cinquième James Bond, Quantum of solace.

Les chanson des films de James Bond ont été interprétées par des vedettes telles que Shirley BasseyTom JonesNancy SinatraPaul McCartneya-haTina TurnerSheryl Crow ou Madonna.

Au Service Secret de Sa Majesté est le seul film à n’avoir qu’un thème purement instrumental, une ballade de Louis Armstrong : We Have All the Time in the World. Bien que beaucoup de ces thèmes furent de gros succès, le seul thème à devenir no 1 des charts aux États-Unis fut A View to a Kill de Duran Duran en 1985.

Sheena Easton est la seule chanteuse à apparaître dans le générique d’un film, en l’occurrence lorsqu’elle chante le thème de Rien que pour vos yeuxMadonna est la seule interprète d’un thème à apparaître comme personnage à l’intérieur même du film ; non créditée, elle apparaît comme professeur d’escrime, Verity, tout en ayant enregistré le thème de Meurs un autre jour.

En 1998, la musique de On ne vit que deux fois, composée par John Barry est adaptée dans le morceau Millennium par le producteur et compositeur Guy Chambers pour Robbie Williams. Le clip montre Robbie Williams en parodie de James Bond, et comporte des références à d’autres films de Bond comme Opération Tonnerre et Bons baisers de Russie. Le clip fut tourné aux Pinewood Studios où la plupart des films de Bond ont été tournés.

Quantum Of Solace a comme thème principal Another Way to Die interprété par Jack White et Alicia Keys. C’est le premier thème où il y a un duo. Courant septembre 2008, un bout de la version instrumentale de Another Way to Die a été diffusée pour un spot de publicité pour Coca-Cola Zero, ce que n’a pas apprécié Jack White. À l’origine, Amy Winehouse devait interpréter le thème de Quantum Of Solace mais suite à ses déboires au courant de l’année 2008, on lui a refusé l’interprétation, ce qui l’a quelque peu irritée. Elle aurait décidé de créer un thème non officiel deQuantum of Solace.

Bond est dépeint comme très intelligent. Dans Goldfinger, il calcule de tête combien de camions seront nécessaires pour transporter tout l’or de Fort Knox, et combien de temps l’or serait radioactif si la bombe d’Auric Goldfinger explosait. DansCasino Royale, il montre son aptitude à calculer les probabilités de draws d’un jeu de cartes dans un tournoi de poker. Dans les films, le « génie » de Bond est d’ailleurs devenu un running gag durant la période Roger Moore, la blague disparut lorsqu’il fut remplacé par Timothy Dalton.

James Bond est le type même de l’homme qui côtoie la mort tous les jours. S’il lui est permis de tuer, il est, lui aussi, l’objet constant de haines assassines. Ian Fleming voyait en Bond un homme quelques fois tourmenté. Ce n’est guère le cas dans la série de films tournés par Sean Connery et Roger MooreTimothy Dalton essaiera de redonner une image plus fidèle au modèle de Fleming.

James Bond est condamné à vivre au quotidien. Il ne regarde pas l’avenir (à l’exception de l’épisode de son mariage dans Au service secret de Sa Majesté), mais souffre du passé. Jamais le James Bond du cinéma ne montre de crainte de la mort, à une exception près : on ne l’entendra crier « Au secours ! » (« Help ! ») que dans la version originale d’Opération Tonnerre (cri traduit par « Eh ! » dans la version française).

Bond est un séducteur invétéré. La plupart des femmes qu’il rencontre finissent tôt ou tard par lui céder, qu’elles soient dans son camp ou non. Sexiste, James Bond s’attache rarement aux femmes et en change à chaque mission. Il se marie malgré tout une fois, mais son épouse Tracy est assassinée juste après la cérémonie. Il est d’ailleurs courant que ses conquêtes perdent malencontreusement la vie parce qu’elles se trouvent mêlées à son aventure, mais il n’en semble jamais très affecté. Ce détachement, qui prend un aspect souvent cynique, est attribué soit à la volonté de Bond de ne pas afficher ou révéler sa souffrance, soit à son désintérêt pour les femmes auxquelles il refuse de s’attacher (attitude renforcée après la mort de son épouse). Toutefois, et c’est exceptionnel, l’assassinat de sa femme Tracy, sur ordre de Ernst Stavro Blofeld, dans Au Service secret de Sa Majesté, l’affectera énormément, au point de sombrer ensuite dans la déprime, l’alcoolisme et la surconsommation médicamenteuse (ce qui ne l’empêchera pas d’assouvir sa vengeance)2.

Dans Casino Royale, après la mort de Vesper Lynd, sa loyauté envers M est remise en question : il ne s’occupe pas d’exécuter sa mission dans Quantum of Solace mais mène sa vendetta personnelle, allant même à tuer des agents.

Liste détaillée des films

Numéro Titre français Titre original Année Réalisateur Acteur Budget
(USD)
Total Box-office
(USD)
Total Box-office
ajusté** (USD)
Box-office
France
Totaux Films 1-23 6 acteurs 1 302 800 000 4 983 683 733 10 947 003 843 78 434 976
Moyennes 3 565 226
Autres
Casino Royale Casino Royale 1967 John Huston David Niven 12 000 000 41 800 000 1 740 504
Jamais plus jamais Never Say Never Again 1983 Irvin Kershner Sean Connery 36 000 000 160 000 000 2 582 054
1 James Bond 007 contre Dr. No Dr. No 1962 Terence Young Sean Connery 1 000 000 59 600 000 388 037 628 4 772 547
2 Bons baisers de Russie From Russia with Love 1963 Terence Young Sean Connery 2 500 000 78 900 000 508 104 954 5 623 391
3 Goldfinger Goldfinger 1964 Guy Hamilton Sean Connery 3 500 000 124 900 000 794 800 903 6 675 099
4 Opération Tonnerre Thunderball 1965 Terence Young Sean Connery 5 600 000 141 200 000 886 994 986 5 734 842
5 On ne vit que deux fois You Only Live Twice 1967 Lewis Gilbert Sean Connery 9 500 000 111 600 000 669 906 721 4 489 249
6 Au service secret de Sa Majesté On Her Majesty’s Secret Service 1969 Peter Roger Hunt George Lazenby 7 000 000 87 400 000 489 303 677 1 958 172
7 Les diamants sont éternels Diamonds are forever 1971 Guy Hamilton Sean Connery 7 200 000 116 000 000 581 819 757 2 493 739
8 Vivre et laisser mourir Live and Let Die 1973 Guy Hamilton Roger Moore 7 000 000 161 800 000 753 224 370 3 053 913
9 L’Homme au pistolet d’or The Man with the Golden Gun 1974 Guy Hamilton Roger Moore 7 000 000 97 600 000 427 829 913 2 873 898
10 L’Espion qui m’aimait The Spy Who Loved Me 1977 Lewis Gilbert Roger Moore 14 000 000 185 400 000 634 304 309 3 500 993
11 Moonraker Moonraker 1979 Lewis Gilbert 34 000 000 Roger Moore 210 300 000 627 863 628 3 171 274
12 Rien que pour vos yeux For Your Eyes Only 1981 John Glen Roger Moore 28 000 000 195 300 000 460 741 749 3 181 840
13 Octopussy Octopussy 1983 John Glen 27 500 000 Roger Moore 187 500 000 377 621 373 2 944 481
14 Dangereusement vôtre A View to a Kill 1985 John Glen 30 000 000 Roger Moore 152 400 000 285 151 891 2 423 306
15 Tuer n’est pas jouer The Living Daylights 1987 John Glen Timothy Dalton 40 000 000 191 200 000 338 879 453 1 978 347
16 Permis de tuer Licence to Kill 1989 John Glen Timothy Dalton 42 000 000 156 200 000 256 701 197 2 110 402
17 GoldenEye GoldenEye 1995 Martin Campbell Pierce Brosnan 60 000 000 353 400 000 463 577 113 3 493 610
18 Demain ne meurt jamais Tomorrow Never Dies 1997 Roger Spottiswoode Pierce Brosnan 110 000 000 346 600 000 430 648 471 3 435 210
19 Le monde ne suffit pas The World Is Not Enough 1999 Michael Apted Pierce Brosnan 135 000 000 390 000 000 468 969 175 3 599 609
20 Meurs un autre jour Die Another Day 2002 Lee Tamahori Pierce Brosnan 142 000 000 456 000 000 508 229 469 4 015 654
21 Casino Royale Casino Royale 2006 Martin Campbell Daniel Craig 140 000 000 594 293 106 594 293 106 3 182 602
22 Quantum of Solace Quantum of Solace 2008 Marc Forster Daniel Craig 230 000 000 586 090 627 586 090 627 3 722 798
23 Skyfall Skyfall 2012 Sam Mendes Daniel Craig 220 000 000

 

Ellie Goulding – Anything Could Happen

Si le succès de son premier album « Lights » continue de grandir à retardement aux Etats-Unis, Ellie Goulding s’apprête pourtant à proposer son deuxième disque « Halcyon » Et le single « Anything Could Happen » confirme une nouvelle direction musicale, déjà entamée durant l’été avec« Hanging On », une reprise d’Active Child. Et la métamorphose est aussi visuelle, comme en témoigne le clip tout juste dévoilé.

C’est une nouvelle Ellie Goulding que l’on retrouvera sur son deuxième album. Forte du carton du précédent et de sa relation amoureuse avec Skrillex, l’artiste a voulu évoluer et oser. Le titre midtempo électro « Anything Could Happen », qui possède tous les atouts pour être utilisé dans des publicités, marquait déjà une petite scission par rapport à ses anciens tubes comme « Starry Eyed » ou « Lights », et la vidéo enfonce le clou. En bord de mer, alors que les vagues s’écrasent contre les rochers, Ellie Goulding atterrit sur Terre tel un ange déchu, au milieu d’un littoral apocalyptique, où gisent quelques boules en acier et autres miroirs en forme de triangle. La cause ? Un violent accident de voiture dans lequel elle a perdu la vie.