Les éoliennes de Mont-Crosin

Sur les crêtes du Jura, des éoliennes majestueuses se dressent vers le ciel: lorsque le vent balaye les hauteurs de Mont-Crosin, les 16 éoliennes high-tech tournent à plein régime.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les nouvelles énergies renouvelables, prolongez votre excursion en visitant la centrale solaire de Mont-Soleil, toute proche. Les deux centrales sont reliées par le «Sentier des Monts», un parcours didactique passionnant.

« Je les trouve magnifiques et imposantes et elles ne me laissent pas indifférent. La visite de la centrale permet de comprendre mieux et de se faire une idée bien précise de l’utilité des éoliennes. De plus, je trouve que l’endroit est d’une beauté à couper le souffle, surtout en hiver, quand la neige s’est approprié les lieux. »

Si vous avez de la chance et de la patience, vous y verrez également le Milan Royal / To Be Continued

Petit extrait de mon film en TimeLapse / 2.9.2013

Virée au Chasseral / spéciale dédicace du 20 juin

…Elle est belle la vie quand elle nous entraîne à la recherche de ces petits paradis perdus. Ces étrennes de bonheur qui nous éloignent de la déprime et nous rapproche, chaque jour un peu plus de nous-même…

Le Chasseral est un sommet du Jura suisse dans le canton de Berne, culminant à 1 607,4 mètres d’altitude. C’est le troisième plus haut sommet du Jura suisse, 60 centimètres plus haut que Le Chasseron.

Point panoramique remarquable, il offre une vue s’étendant jusqu’au plateau suisse, aux Alpes (du Säntis au mont-Blanc), à la chaîne du Jura (suisse et français), une partie de la Franche-Comté, la plaine d’Alsace, les Vosges et de laForêt-Noire.

Les deux chaînons supérieurs du massif de Chasseral se déploient parallèlement sur plus de 15 km, séparés par une longue dépression couverte de pâturages et de métairies. L’arête principale offre une crête ininterrompue tandis que l’arête septentrionale est coupée par une série de combes et de vallons transversaux qui s’ouvrent sur le vallon de Saint-Imier où coule la Suze. Au sud, le massif est épaulé par le large plateau de Diesse d’où émerge le plissement isolé du mont Sujet.

Un phénomène de mouvement de matériaux assez particulier se produit sur le versant sud de Chasseral. Il s’agit d’une vingtaine de gros blocs, isolés de l’escarpement qui les libère et qui cheminent sur un éboulis colonisé par la végétation herbeuse. Leur mouvement est souligné par le déchirement de la pelouse en sillons parallèles, orientés dans la direction de la pente. L’amplitude des déplacements varie de 6 à 25 cm par an et le chemin parcouru par ces blocs atteint 20 à 30 m.

« La photographie c’est un art; c’est mieux qu’un art, c’est le phénomène solaire où l’artiste collabore avec le soleil.
 Play « fille du Feu »
 Grands plaisirs d’être là haut avec 28 degrés… Quelques photos avec un Nikon F4s et une GoPro HERO 3 Black