Bonne année 2019

Tout en drones, à toutes et tous une excellente année 2019!
Vivez vous rêves, rêvez pas vos vies…
En avant! En arrière!
De bas en haut ou de haut en bas…
Pour passer le cap il suffira de passer le pont!
En noir et blanc ou tout en couleurs, je reconnais cette forêt. Ce n’est pas une forêt ordinaire, c’est une forêt de souvenirs.
Mes souvenirs. Cette rivière blanche et sonore, mon adolescence.
Ces grands arbres, ces oiseaux qui volent, au loin. Mes souvenirs ne sont plus des souvenirs. Ils sont là, vivants, près de moi, ils dansent et m’enlacent, chantent et me sourient.
Yves

Danica Sue Patrick, belle et rapide

AUTOMOBILISME@Chevrolet Impala NASCAR

Danica Sue Patrick (née le 25 mars 1982 à Beloit, dans le Wisconsin) est une pilote automobile américaine.

Danica-Patrick-1444

Elle dispute depuis l’année 2005 le championnat américain de monoplaces IndyCar Series. Elle est entrée en 2008 dans l’histoire du sport automobile en devenant la première femme à remporter une course d’IndyCar, ce qui constitue une première parmi les championnats majeurs de monoplaces. Auparavant, elle fut en 2005 la première femme à mener les 500 miles d’Indianapolis. Au 500 miles d’Indianapolis 2009, elle finit troisième, meilleur classement pour une femme.

Danica Patrick Go Dani

La jolie Américaine de 30 ans, qui n’hésite pas à se dévoiler, est devenue dimanche 17 février 2013 à Daytona la première femme à réussir une pole-position dans une compétition Nascar en se montrant la plus rapide aux qualifications de Daytona 500, en Floride.

danica-patrick-daytona-pole-0217

Danica Patrick, qui avait évolué pendant cinq saisons dans l’écurie d’Andretti en IndyCar, a signé son tour le plus rapide sur l’ovale de 2,5 miles (4 km environ) en 45’’817, à la vitesse de 196,434 miles à l’heure (316 km/h). La course d’ouverture de Nascar aura lieu le 24 février.

En 2005, Danica Patrick était déjà devenue la première femme à mener les fameux 500 miles d’Indianapolis, avant de monter sur la 3e marche du podium en 2009. En 2008

Jusqu’à dimanche, le meilleur temps d’une femme en qualifications de Nascar était une neuvième place, signée à deux reprises par Janet Guthrie à Bristol et Talladega en 1977.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Celestial Valentine « le coeur dans les étoiles » pour St-Valentin 2013

Les générations des étoiles peuvent être vues dans cette image verticale infrarouge du télescope spatial de Spitzer de la NASA. Dans cette région d’étoile-formation effilée, appelée le W5, les étoiles les plus anciennes peuvent être vues en tant que points bleus aux centres des deux cavités creuses

De plus jeunes étoiles rayonnent dans les RIM des cavités, et certaines peuvent être vues en tant que points roses aux extrémités des piliers. Les zones inextricables blanches sont où les plus jeunes étoiles se forment.

Generations of stars can be seen in this infrared portrait from NASA’s Spitzer Space Telescope. In this wispy star-forming region, called W5, the oldest stars can be seen as blue dots in the centers of the two hollow cavities (other blue dots are background and foreground stars not associated with the region).

Younger stars line the rims of the cavities, and some can be seen as pink dots at the tips of the elephant-trunk-like pillars. The white knotty areas are where the youngest stars are forming. Red shows heated dust that pervades the region’s cavities, while green highlights dense clouds.

Image Credit: NASA/JPL-Caltech/Harvard-Smithsonian

W5 Star Formation Region

Légendes d’automne@2012

En automne, les arbres à feuilles caduques se préparent à passer en dormance pour l’hiver et font des réserves qui serviront à la production des bourgeons lors de la montée de sève au printemps. Ils se débarrassent de leurs feuilles fines et souples qui risquent de geler ce qui les rendrait non fonctionnelles. L’arbre récupère les substances utiles présentes dans les feuilles, les stocke et/ou les recycle afin de les réutiliser au début du printemps. Les feuilles, perdant leur chlorophylle – substance responsable de leur couleur verte -, prennent la couleur d’autres pigments préalablement présents mais qui étaient cachés par la présence de chlorophylle. Elles se colorent alors en jaune ou orange (présence de caroténoïdes), ou même rouge (présence d’anthocyanes).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Droit à l’image © 2013. Tous droits réservés.

Tour de Moron

Sortie découverte du 21 octobre 2012

La tour en chiffres: La tour de Moron est située au lieu dit Prés de la Croche, sur le territoire communal de Malleray. Le terrain qui l’accueille appartient toutefois à la commune mixte de Pontenet.La hauteur totale de la Tour hors sol est de 29,97 m. L’altitude à sa base est de 1328,2 m; 1354,1 m à la plate-forme panoramique, dont la vue s’étend des Vosges aux Alpes. Des panneaux idactiques traitant de la géologie, de la paléontologie, de la faune et de la flore régionales, un travail de la pierre, de la protection et de l’environnement et des produits du terroir sont implantés dans les environs immédiats.La construction de la Tour, d’un coût avoisinant les 3 millions de francs, a nécessité 350 tonnes de pierre calcaire; 130 m3 de béton pour le noyau; 100 tonnes d’acier d’armature et 20 tonnes de charpente métallique.Le poids total de la Tour avoisine les 1000 tonnes et le diamètre extérieur du noyau est de 5,68 m. Elle a été conçue de manière à pouvoir affronter des vents de 200km/h et des tremblements de terre de 6,5 sur l’échelle de Richter.

Le maître d’ouvrage est la Fondation tour de Moron; la direction locale des travaux a été assurée par la commission de surveillance de la Halle des maçons de Moutier.

Pour accéder au sommet, le visiteur devra escalader 191 marches en pierre et 18 marches métalliques.

700 apprentis et leurs maîtres de pratique se sont succédé de 2000 à 2004, de mai à octobre, à raison de cours de deux semaines, sur le chantier de la Tour. 65’000 heures de travail ont été nécessaires pour mener à terme la construction.

Les équipes étaient logées dans le chalet du Ski-Club Perrefitte, situé à 300 m en contrebas.

Chaque volée a été conviée à un apéritif offert par la commune de Champoz, ainsi qu’à la visite du fumoir local.

La tour de Moron a été honorée du prix de la sécurité de la SUVA en 2003 et du prix de
l’Assemblée interjurassienne en 2004.

Comment s’y rendre…

De la volonté des concepteurs, l’accès à la tour de Moron doit se faire prioritairement à pied ou par des moyens non motorisés. Plusieurs itinéraires de randonnée pédestre et de circuits de VTT ont été élaborés avec le concours de l’Association bernoise de tourisme pédestre et le Syndicat du service de l’emploi de la Vallée de Tavannes et du Petit-Val. En voiture, la Tour est accessible depuis Malleray. Les automobilistes doivent suivre les indications « tour de Moron » et emprunter la charrière non goudronnée. Quelques places de parc sont disponibles au sommet. Une restriction d’accès a été introduite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.