Étang de la Gruère

Faire des premières fois… Voilà ce qui me fait vivre, voilà ce qui me donne envie de me lever tous les matins. Le goût de l’aventure, le parfum de la découverte.

Tout simplement en photos et vidéo Time lapse histoire de se changer les idées! WOW, le soleil est radieux…

Pour ma part, je me suis retrouvé seul vers un magnifique étang, comble de l’histoire, personne en promenade aujourd’hui, sauf le photographe et son D1x!

 

La zone autour de cet étang est une tourbière formée il y a 12 000 ans. L’étang lui-même a été créé au xviie siècle pour alimenter un moulin à céréales, d’où son nom rappelant les “gruaux” d’avoine. En parallèle, la tourbe y est exploitée pour le chauffage jusqu’en 1943, année de l’assèchement du marais.

Le 5 février 1980, le gouvernement du canton du Jura place l’étang sous la protection de l’État en le transformant en réserve naturelle. Dans les années 1980, un plan de régénération a été mis en place afin de combler les galeries utilisées pour l’extraction de la tourbe.

En 1996, un plan de gestion représentant le résultat d’un premier consensus entre les différents acteurs et partenaires de plus de 100 hectares de réserve naturelle répartis sur quatre communes – Saignelégier, Tramelan, Le Bémont,Montfaucon – est établi dans un but de préserver cet espace naturel qui est aussi un terrain de détente visité par 100 000 à 150 000 personnes chaque année. Elles s’y adonnent à la balade, au pique-nique, à la baignade, au patin sur la glace en hiver et à la pêche (brochetperchecarpetanche, introduits par l’homme).

Stardust II

Samedi 5 mai 2018

On est toujours entre deux temps, deux mouvements: dans l’intervalle, la faille entre deux mesures, par-dessus laquelle il faut sauter, à défaut de pouvoir y jeter un pont, qui ne tiendrait pas sous notre poids…
Les routes là-haut sont de vrais carrousels… Chaque jour est une nouvelle expérience et chaque expérience doit faire espérer un nouveau jour. Où que vous alliez, quel que soit le temps, apportez toujours votre propre soleil, l’amour est une récompense en soi.

“Solaris” Creux-du-Van 2018

L’espérance de l’avenir nous rend ingrats des biens que nous avons reçus, comme si ce que nous attendons de favorable ne devait pas être bientôt mis au rang des choses passées. Le temps ne compte pas pour ceux qui l’ignorent. Emploie le temps présent, sans trop compter sur l’avenir. Le temps fuit et emporte avec lui tout ce que nous laissons échapper. Briser la montre n’arrête pas le temps qui fuit. Le temps qui est passé est à nous, il n’est rien dont nous soyons plus assurés que de ce qui a été.

http://www.creuxduvan.com/creux-du-van.html

Chitty Chitty Bang Bang Song

En Angleterre, Caractacus Potts, inventeur farfelu et veuf, vit dans la misère avec ses deux enfants. Un jour, cependant, il achète une ancienne voiture de course et vit des aventures incroyables au dangereux pays de Bulgarie…

Le héros est inspiré du comte Louis Zborowski. Il naît dans le quartier chic de Londres de Mayfair en 1895. Il décède à Monza à 29 ans en 1924, sur le circuit de courses de voitures en heurtant un arbre à pleine vitesse. Eliot son père était mort comme lui durant une course de voitures. Le père mourut plus âgé, à quarante-cinq ans, mais tout comme son fils plus tard à bord d’une Mercedes. Le 1er avril 1903, le père avait raté le premier virage de la Grande Corniche durant la course allant de Nice Promenade des Anglais au trophée d’Auguste à La Turbie.

Louis Zborowski, avec l’un des fondateurs de la société des voitures Bentley, Clive Gallop, réalisa quatre voitures de course pour son propre usage, dont trois qu’il baptisa du nom de « Chitty Bang Bang ». Bien plus tard, en 1964, Ian Fleming, écrivit un livre pour enfants en s’inspirant de Louis. Il l’intitula pour donner un meilleur effet : « Chitty Chitty Bang Bang ». C’est l’histoire de « Caractacus », un inventeur, de ses deux enfants et d’une amie de la famille. Ils partent au bord de la mer dans une voiture nouvellement acquise.

Sur la plage, le père raconte une histoire, et tous voyagent dans un pays fantastique et imaginaire.

Whitney Houston – I Will Always Love You

St-Valentin 2013  J-3

11 février 2012 / 11 février 2013

Whitney Elizabeth Houston, née le 9 août 1963 à Newark dans le New Jersey (États-Unis) décédée le 11 février 2012 à Beverly Hills en Californie (États-Unis), est une chanteuse, actrice, productrice et mannequin américaine.

Les obsèques de Whitney Houston eurent lieu le samedi 18 février 2012, à Newark, en présence notamment de sa cousine Dionne Warwick, maîtresse de cérémonie, Alicia Keys, Stevie Wonder et de l’acteur Kevin Costner. La famille souhaitant une cérémonie privée, une seule caméra fut autorisée à filmer l’intégralité des obsèques placées sous le signe du gospel. Les proches de la diva lui rendent un ultime hommage durant près de quatre heures. À la fin de la messe, le cercueil de la chanteuse quitte l’église, sur la chanson “I will always love you” interprétée par Whitney Houston elle-même, suivi par sa mère, Cissy et sa fille Bobbi Kristina.

Elle est inhumée le lendemain dans la plus stricte intimité. Whitney repose auprès de son père au cimetière de Westfield dans le New Jersey.

Rest in peace Whitney

Bodyguard (The Bodyguard) est un film américain réalisé par Mick Jackson, sorti le 9 décembre 1992 sur les écrans français. La chanson I Will Always Love You interprétée par Whitney qui fait partie de la bande originale, et a été un tube planétaire.

Waiting to Exhale est l’histoire de quatre femmes  – Savannah, Robin, Bernie, et Gloria – qui passent par différentes étapes de la vie et l’amour

I Look to You est le sixième et dernier album de la chanteuse américaine Whitney Houston. Il a été lancé en Europe entre le 28 et le 31 août 2009 selon les pays (mis à part le Royaume-Uni où sa sortie a été repoussée au 19 octobre 2009) et le 31 août aux États-Unis.

Twilight – Piano Scene

St-Valentin 2013  J-4

La scène la plus belle et la plus romantique

Les romans racontent l’histoire d’Isabella Swan, une adolescente de 17 ans qui tombe éperdument amoureuse d’un garçon mystérieux, Edward Cullen, tout en découvrant qu’il a des facultés surhumaines. Ils sont tous narrés du point de vue de Bella, à la première personne, excepté le quatrième (Jacob Black devient le narrateur du chapitre 8 au chapitre 18). L’univers de fiction s’inscrit dans le monde réel (contemporain, principalement aux États-Unis), mais des créatures bien plus puissantes cohabitent avec les humains (les vampires et les loups-garous).